Archives du blog

9 Mai, fête d’une Union européenne à (re)bâtir

Le 9 mai est la fête annuelle de notre Union européenne. Cependant, la période est extrêmement lourde pour son avenir, dans la mesure où les peuples qui la composent doutent d’elle. Terrible réaction des électeurs qui ne voient toujours pas que ce sont les Etats et l’incurie de leurs gouvernements qui font l’Union européenne et donc la décrédibilisent en se défaussant sur elle.

De même, nos partis proeuropéens en France et chez nos voisins n’ont guère eu le courage de soutenir jusqu’au bout des candidats à la présidence de la Commission européenne qui soient un tant soit peu charismatiques et volontaristes avec une vraie vision politique. Qui profitent de ses faiblesses ? Des partis extrémistes de droite et de gauche qui jettent sur l’UE tous les maux de la Terre avec la toute la malhonnêteté intellectuelle qui les caractérisent.

Qui d’ailleurs sait comment fonctionnent nos institutions européennes ? Pour simplifier, elles « se marchent dessus » au niveau des compétences et dépendent du bon vouloir des Etats membres qui ont clairement tout fait jusqu’à maintenant pour qu’elle reste immobile et qu’elle ne gêne pas les intérêts des gouvernements nationaux.

Fédéraliste de conviction, je continuerai à me battre pour changer ces visions faussées sur notre Union européenne, mais aussi à participer à sa reconstruction pour en faire des « Etats-Unis d’Europe » avec une politique d’élargissement progressif et non soudain comme en 2004 où nous avions intégré 10 nouveaux Etats qui n’adhèrent plus globalement au projet européen.

Tout est à rebâtir, mais cela nécessite (encore) un renouvellement des idées et des élus au niveau des Etats et du Parlement européen.

Issy-les-Moulineaux participera à l’accueil des réfugiés

La Ville d’Issy-les-Moulineaux accueillera des réfugiés par une annonce sur le lien suivant, publiée hier. Cette réponse à ce drame humanitaire fait aussi écho à mon dernier article dans lequel j’appelais à la solidarité de notre Ville, mais aussi du Département des Hauts-de-Seine.

Néanmoins, n’oublions pas que des Français ont aussi du mal à trouver un logement et/ou des aides dès lors qu’ils se retrouvent dans une situation aussi dramatique causée par la vie.

La solidarité doit se conjuguer au pluriel à l’extérieur comme à l’intérieur de nos frontières.

 

Réfugiés : une proposition pour les soutenir à Issy

Suite aux événements dramatiques liés à la situation des réfugiés fuyant essentiellement la Syrie et d’Irak en pleine guerre civile et internationale avec les violences de l’Etat islamique, une grande partie des Etats de l’Union européenne, Allemagne en tête, se mobilise enfin pour les accueillir.

En France, des associations et des maires commencent à proposer de l’aide, notamment des structures et des moyens d’accueil pour les aider. Il faut savoir que ce sont avant tout des réfugiés au sens politique, et non des immigrants au sens purement économique.

Que pouvons-nous faire de notre côté à Issy ? Déjà inquiet des conséquences d’abandon de ces milliers de réfugiés, j’ai suggéré ci-dessous une aide même symbolique de la part de la municipalité, voire même au niveau du département des Hauts-de-Seine.

Capture d’écran 2015-09-04 à 20.12.10

Pourquoi pas non plus envisager en plus de structures d’accueil une mobilisation des aliments non consommés dans les supermarchés, étant donné que la lutte contre le gaspillage alimentaire est devenue une nouvelle prise de conscience des politiques ? Les acteurs de la grande distribution pourraient être mobilisés par les collectivités locales dans cette démarche.

C’est une simple suggestion, mais qui fait écho à l’esprit de solidarité envers notre prochain qui souffre et cela d’où qu’il vienne.

%d blogueurs aiment cette page :