Archives du blog

Inquiétude autour de la ligne 15 du Grand Paris

Les médias, notamment Les Echos (lire l’article), ont récemment relayé l’information d’un retard pris dans les travaux du super métro du Grand Paris.

Les « conditions géologiques » seraient à l’origine de ce retard de deux ans concernant l’ouverture du premier tronçon de ce qu’on appelle aussi la « ligne 15 » qui reliera Pont de Sèvres (Hauts-de-Seine) à Noisy-Champs (Seine-Saint-Denis), en passant par Issy-les-Moulineaux.

Interpellé sur cette question, je m’inquiète d’un premier retard qui, en général, en cache un autre dans tout chantier d’une telle ampleur. D’une part, et comme il est indiqué dans l’article des Echos, l’annonce d’une ouverture en 2022 est bien trop optimiste. D’autre part, tout retard entraîne des dépenses imprévues par rapport au budget initial. On constate, par exemple, ce type de retard et de dérapage financier avec le chantier de l’EPR de Flamanville.

Mais ce qui m’inquiète en particulier dans ce retard annoncé est qu’il ait une conséquence sur le projet de prolongement de la ligne 12 du métro au-delà de Mairie d’Issy, dont j’avais lancé une pétition pour la demander et que la Ville d’Issy-les-Moulineaux soutient officiellement.

carte_ligne15_lesechos

Carte de la ligne 15 – Source : Les Echos.

J’ai toujours défendu l’idée que les investissements publics dans les transports en commun dans notre région Ile-de-France devaient se faire prioritairement :

  • dans l’amélioration de nos infrastructures actuelles et du matériel : qui n’a pas subi dans le métro des « pannes de matériel » de plus en plus récurrents ?
  • dans le prolongement des lignes existantes de métro comme celle de la ligne 12, de tramway et de RER, afin de multiplier les interconnexions nécessaires dans la proche couronne de Paris.

La ligne 15 est aussi un projet ambitieux pour créer des interconnexions nouvelles autour et dans Paris et entre nos deux aéroports internationaux de Roissy et Orly. Mais son retard dans le premier tronçon prévu ne doit pas faire oublier au Conseil Régional d’Ile-de-France, aux élus locaux franciliens, à la Société du Grand Paris, au STIF et à la RATP la nécessité d’investir dans les deux points que j’ai précédemment cités.

Tout retard sur ce grand chantier est toujours de mauvais augure. Seule la volonté politique doit réaffirmer son engagement dans ce qui me semble être l’un des grands axes de la politique du Conseil Régional d’Ile-de-France. Ce dossier des transports en commun sera donc fondamental dans le cadre des élections régionales de décembre 2015.

Prolongement de la ligne 12 du métro: nous avons besoin de vous !

Les municipales sont passées, mais le prolongement de la ligne 12 du métro au-delà de Mairie d’Issy demeure encore à l’état de projet. Des engagements ont été faits, ils sont certes rassurants, mais les Isséens et les Franciliens doivent continuer à exiger ce prolongement dans les meilleurs délais.

Dans cette démarche, la pétition que j’avais initiée en 2011 est à 216 signatures à ce jour et doit être relayée auprès de tous : http://www.petitions24.net/oui_au_prolongement_du_metro_ligne_12_a_issy-les-moulineaux

Nous ne pourrons pas attendre jusqu’à l’échéance de 2030 pour que le Conseil Régional d’Ile-de-France et le STIF l’inscrivent dans leur schéma directeur dans un délai plus raisonnable (voir le tableau ci-dessous) :

propositions_sdrif2030_transports

Extrait du dernier schéma directeur de la Région IDF publié en 2013

Candidat aux élections cantonales (pour le Département des Hauts-de-Seine) en mars 2011 sur le canton d’Issy-Est où se trouve le métro Mairie d’Issy, j’avais proposé également trois points à intégrer dans les projets d’interconnexions en matière de transports en commun.

En effet, le Département des Hauts-de-Seine contribuerait financièrement au projet du prolongement de la ligne 12 du métro, comme elle le fait déjà pour le projet du futur tramway T10 entre Clamart et Antony, mais aussi comme le Département de la Seine-Saint-Denis l’avait déjà fait pour le prolongement de la ligne 12 vers Aubervilliers.

Voici les trois points que j’avais proposés :

  • Le prolongement de la ligne de métro 12 au-delà de Mairie d’Issy pour relier la station Issy du RER C (voir la ligne pointillée verte sur la carte ci-dessous) ;
  • La possibilité de créer une station supplémentaire de la ligne 12 du métro sur l’avenue Victor Cresson, au niveau du Carrefour de Weiden, et située ainsi à équidistance entre la station Mairie d’Issy et la station Issy RER C ;
  • Le prolongement jusqu’à la Place Léon-Blum (interconnexion RER C et ligne 12) du futur tramway T10 (Clamart-Croix de Berny) avec une station nouvelle «Avenue de la Paix » pour desservir le Fort, les Épinettes et le collège de la Paix avant l’arrivée en gare de Clamart (voir la ligne pointillée rouge sur la carte). En effet, le tramway ne peut pas s’arrêter seulement à Clamart, alors qu’une grande interconnexion pourrait être créée depuis le RER B à Antony jusqu’au RER C à Issy-les-Moulineaux, et croiser la future gare Fort d’Issy/Vanves/Clamart du super métro du Grand Paris !
Cliquez ici pour agrandir

Projets des prolongements de la ligne 12 du métro (vert) et du tramway T10 (rouge).

carte_tramway_antony_clamart

Projet du tracé du T10 entre Croix de Berny et Clamart

Trois ans après, le prolongement de la ligne 12 du métro au-delà de Mairie d’Issy et ces propositions restent d’actualité. Elles n’attendent que d’être portées par une réelle volonté politique. C’est la mienne, et elle doit être celle des Isséens et des Franciliens qui empruntent les transports en commun régulièrement et qui attendent un maillage encore plus fort sur le territoire alto-séquanais.

Issy-les-Moulineaux: le tramway T10, une alternative au téléphérique pour desservir le Fort

Ce jeudi 7 mars, Le Parisien 92 relaie l’information du retour du projet de téléphérique à Issy-les-Moulineaux, en vue de desservir le nouveau quartier du Fort.

L’annonce du retour de ce projet n’est pas en soi illégitime, car elle entre dans le cadre de la prochaine concertation voulue par le Maire André Santini sur le futur Centre-Ville que nous voulons.

Il faut, en mon sens, que tous les dossiers, même les plus polémiques, soient enfin mis sur la table pour que les Isséens en débattent.

Néanmoins, il y a une alternative au projet de téléphérique pour desservir le Fort : le futur tramway dit T10 partant de la Croix de Berny jusqu’à Clamart.

En effet, candidat centriste lors des élections cantonales sur Issy-Est en mars 2011, j’avais proposé, dans un billet daté du 20 février 2011, que le prolongement de la future ligne du tramway T10 se fasse au-delà de la Gare de Clamart pour desservir le Fort d’Issy, le quartier des Épinettes et le collège de la Paix (voir la carte avec la ligne rouge en pointillé), avec création d’une station nouvelle «Avenue de la Paix » au niveau du Fort.

Ce prolongement du T10 se ferait jusqu’à la gare « Issy » du RER C, qui bénéficiera également du prolongement de la ligne 12 du métro.

C’est donc en jouant les interconnexions, dans le cadre du Grand Paris, que l’on pourra ainsi mieux désenclaver nos quartiers qui en ont bien besoin.

C’est aussi par des propositions constructives qu’on pourra éviter le téléphérique, sans entrer dans des querelles de personnes.

%d blogueurs aiment cette page :