Archives du blog

Peut-on pardonner et excuser ?

stream_imgL’assassinat du Père Jacques Hamel, curé de de la paroisse de Saint-Etienne-du-Rouvray hier en Normandie, a été un choc supplémentaire pour nous Français, et précisément les Catholiques.

Nous devons pardonner cet acte terroriste clairement revendiqué au nom de l’Etat islamique lui-même se réclamant de la branche dure de l’Islam.

Cet assassinat politique et religieux ne peut cependant être excusé. Combien encore de défaillances de sécurité observées à Nice ou de laisser-faire vis-à-vis de groupes haineux cherchant à nous provoquer ? Au dernier Noël, la plupart des églises de l’Ile-de-France, entre autres, avaient été protégées par des militaires. Faut-il à nouveau les rappeler ?

L’excuse et l’incompréhension ne suffisent plus. Pardonner oui, mais renforcer la sécurité de tous les Français est primordial avant d’aller bombarder quoi que ce soit au Proche-Orient ou en Afrique du Nord.

Notre pays supporte depuis trop longtemps ces provocations et ces actes sur notre territoire.

En attendant des jours meilleurs, quelle que soit notre religion, prions pour le Père Jacques Hamel.

Attentat de Nice : la colère domine

Nice-attentat-2016Hier soir, un énième attentat à Nice a été commis contre nos concitoyens et notre pays.

La colère domine face à cet acte qui a pu se réaliser en plein 14 Juillet et en période encore d’état d’urgence.

Au-delà de la question du niveau de sécurité et du degré de vigilance un soir de fête nationale, il y a aussi le profil de l’auteur de l’attentat.

Clairement, il y a une haine de la France qui anime ces individus et ce, depuis les attentats de Charlie Hebdo.

Mes condoléances aux familles des victimes, mais la colère est immense. La compassion ne suffira pas.

La France en deuil

noir

En ce lendemain des attentats simultanés dans Paris et la région parisienne, je pense à nos blessés et à nos morts, ainsi qu’aux nombreuses familles endeuillées par ce drame.

Saluons le travail de nos forces spéciales, de la police, de la gendarmerie, ainsi que celui des services hospitaliers et des Français qui ont porté secours d’une manière ou d’une autre auprès des victimes de ces attaques.

L’ensemble des structures publiques dans les collectivités d’Ile-de-France sont fermées, ce samedi.

Une minute de silence nationale est décrété ce lundi 16 novembre à midi.

%d blogueurs aiment cette page :