Archives du blog

Inquiétude autour de la ligne 15 du Grand Paris

Les médias, notamment Les Echos (lire l’article), ont récemment relayé l’information d’un retard pris dans les travaux du super métro du Grand Paris.

Les « conditions géologiques » seraient à l’origine de ce retard de deux ans concernant l’ouverture du premier tronçon de ce qu’on appelle aussi la « ligne 15 » qui reliera Pont de Sèvres (Hauts-de-Seine) à Noisy-Champs (Seine-Saint-Denis), en passant par Issy-les-Moulineaux.

Interpellé sur cette question, je m’inquiète d’un premier retard qui, en général, en cache un autre dans tout chantier d’une telle ampleur. D’une part, et comme il est indiqué dans l’article des Echos, l’annonce d’une ouverture en 2022 est bien trop optimiste. D’autre part, tout retard entraîne des dépenses imprévues par rapport au budget initial. On constate, par exemple, ce type de retard et de dérapage financier avec le chantier de l’EPR de Flamanville.

Mais ce qui m’inquiète en particulier dans ce retard annoncé est qu’il ait une conséquence sur le projet de prolongement de la ligne 12 du métro au-delà de Mairie d’Issy, dont j’avais lancé une pétition pour la demander et que la Ville d’Issy-les-Moulineaux soutient officiellement.

carte_ligne15_lesechos

Carte de la ligne 15 – Source : Les Echos.

J’ai toujours défendu l’idée que les investissements publics dans les transports en commun dans notre région Ile-de-France devaient se faire prioritairement :

  • dans l’amélioration de nos infrastructures actuelles et du matériel : qui n’a pas subi dans le métro des « pannes de matériel » de plus en plus récurrents ?
  • dans le prolongement des lignes existantes de métro comme celle de la ligne 12, de tramway et de RER, afin de multiplier les interconnexions nécessaires dans la proche couronne de Paris.

La ligne 15 est aussi un projet ambitieux pour créer des interconnexions nouvelles autour et dans Paris et entre nos deux aéroports internationaux de Roissy et Orly. Mais son retard dans le premier tronçon prévu ne doit pas faire oublier au Conseil Régional d’Ile-de-France, aux élus locaux franciliens, à la Société du Grand Paris, au STIF et à la RATP la nécessité d’investir dans les deux points que j’ai précédemment cités.

Tout retard sur ce grand chantier est toujours de mauvais augure. Seule la volonté politique doit réaffirmer son engagement dans ce qui me semble être l’un des grands axes de la politique du Conseil Régional d’Ile-de-France. Ce dossier des transports en commun sera donc fondamental dans le cadre des élections régionales de décembre 2015.

Départementales 2015: malgré les centristes, la dynamique reste à droite

Le 1er tour des départementales vient de s’achever et force est de constater que les candidatures d’union de la droite et des centres (UMP-UDI-MoDem) ont globalement bien fonctionné.

Sur Issy-les-Moulineaux, le binôme UMP-UDI Paul Subrini-Nathalie Pitrou a frôlé l’élection dès le 1er tour (tableau ci-dessous). Je leur adresse mes félicitations. Sans surprise, le binôme devrait être élu largement dimanche prochain. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :