Archives du blog

Issy-les-Moulineaux : « Dialogues », cet étrange magazine paramunicipal

Vous avez dû le recevoir dans votre boîte aux lettres si vous habitez Issy-les-Moulineaux.

Un étrange magazine intitulé « Dialogues » se pare des atouts d’un journal municipal. Sauf que le véritable journal municipal s’intitule Point d’appui.

Mais qui se cache derrière « Dialogues » ?

Ce magazine ne relève pas du journalisme ; il comporte une série de tribunes de l’équipe municipale.

L’ensemble est rempli de très nombreuses publicités de promoteurs immobiliers, ce qui donne un effet greenwashing avec le dernier numéro de juin vantant une politique locale « verte » (entre deux opérations immobilières, plus c’est gros plus ça passe).

Plusieurs questions viennent à l’esprit :

-Qui rédige et valide les tribunes ? (processus éditorial)

-Qui le finance dans les détails ? (rédaction, production, distribution)

Nous vivons une époque de transparence de la vie politique française depuis 2017. Il paraît ainsi étonnant de n’avoir aucun détail sur le financement et la production de ce type de magazine d’une autre époque.

En effet, avant d’être battu par Gabriel Attal aux législatives de juin 2017, le député-maire faisait distribuer « Dialogues » dans la circonscription : tribunes des maires de Vanves et de Boulogne-Billancourt, de l’ancien maire de Meudon, de l’ex-1er maire adjoint d’Issy et conseiller départemental, etc.

Désormais, le magazine s’est réduit à la Ville d’Issy-les-Moulineaux. Il existe pourtant le journal municipal pour cela. Pourquoi un tel doublon et un tel gaspillage de papier ?

Le titre même de « Dialogues » prête enfin à sourire, tant il fourmille de tribunes et de propos faisant l’éloge de la politique de l’équipe municipale, tout en critiquant – avec une profonde mauvaise foi – celle d’Emmanuel Macron. Etranges critiques d’ailleurs dans une ville où les Isséens ont voté massivement pour La République en Marche ! à la présidentielle, aux législatives et aux européennes !

Concluons sur la définition du dialogue que donne le Larousse : « Conversation entre deux ou plusieurs personnes sur un sujet défini ; contenu de cette conversation ; entretien, discussion ».

Le magazine n’entre clairement pas dans cette définition.

Il devrait plutôt s’intituler « Monologues », si l’on suit toujours la définition du Larousse : « Discours de quelqu’un qui se parle tout haut à lui-même ou qui parle seul longuement sans laisser la parole à ses interlocuteurs. »

 Qui dit mieux ?

Publicités

Issy-les-Moulineaux : meilleurs voeux ! … mais pas pour tout le monde

En cette nouvelle année, souhaitons-nous des voeux de santé, de bonheur et de réussite dans nos projets à nous et à nos proches.

Nous en avons tous bien besoin en cette période où la fraternité et le vivre-ensemble doivent prendre le dessus sur la haine physique et verbale, la mesquinerie et les intérêts politiques particuliers.

A Issy-les-Moulineaux, malheureusement, fort est de constater que les voeux du Maire sont réservés à des personnes triées sur le volet, jugées fréquentables ou acceptables. A titre personnel, depuis mon élection en tant que conseiller de quartier depuis 2014, je recevais une invitation pour les voeux annuels du Maire.

Or, depuis mon soutien à La République en Marche, à Emmanuel Macron à la présidentielle et à son candidat Gabriel Attal aux élections législatives, je ne reçois plus d’invitation aux voeux du Maire. L’année dernière, ce fut la première fois. Cette année 2019, c’est la seconde fois que je ne suis pas invité, alors que d’autres conseillers de quartier sont conviés.

Cette pratique d’ostracisme local assez pathétique ne mérite même pas d’être évoquée ici ; sauf qu’il m’est venu à l’esprit un simple fait : les voeux sont organisés avec l’argent des Isséens.

Logiquement, et dans ce cas, tout le monde devrait être convié, sans distinction, puisque nous contribuons tous au budget municipal et donc aux frais dans l’organisation des voeux. Certes, inviter tous les Isséens coûterait plus cher, mais des voeux à l’attention de tous les habitants avec un peu plus de sobriété dans l’organisation ne pourrait être qu’un beau symbole d’esprit républicain.

J’émets ainsi un voeu (c’est le moment !) : que les prochains voeux à Issy-les-Moulineaux concernent d’abord toutes les Isséennes et tous les Isséens puisqu’ils y contribuent, et non à une partie d’Isséens triés sur le volet et de personnalités politiques des Hauts-de-Seine.

N’oublions pas que la ville est une micro-société à l’image de notre pays : le vivre-ensemble implique que tous les citoyens, sans distinction, participent à la vie de la cité comme de la société.

Excellente année 2019 à nouveau à toutes et à tous.

Des réformes nécessaires contre des « résistances » hypocrites

L’année 2018 a débuté et je vous adresse mes meilleurs voeux, la santé et la prospérité en priorité.

Au plan national, les engagements politiques du Président de la République se confirment pour poursuivre les réformes nécessaires et transformer le pays.

Le programme sera chargé : dix projets de loi annoncés jusqu’à l’été prochain, notamment la réforme sur la formation professionnelle et l’apprentissage ou encore la réforme de la Justice.

Dans les derniers sondages, les Français approuvent l’action du pouvoir exécutif et les réformes déjà menées comme la rénovation du dialogue social ou encore les mesures fiscales comme le dégrèvement progressif de la taxe d’habitation. La volonté et les réformes sont là et la majorité des Français ne s’est pas trompée.

Or, à Issy-les-Moulineaux, il suffit de lire les tribunes de ce mois de janvier dans le journal municipal Point d’Appui de la majorité de droite ET l’opposition de gauche pour voir formuler des visions de pseudo-résistances contre les « atteintes graves de l’Etat » et un gouvernement qui agiraient contre les intérêts des Français et surtout de leurs collectivités. Les propos sont réducteurs, déformés, voire hypocrites quand on sait que la plupart des membres de cette majorité et de cette opposition auraient envie de dire librement et sans subir de sanctions tout le bien qu’ils pensent de l’action du Président de la République et de son gouvernement.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :