Archives du blog

Européennes : le programme d’En Marche résolument féministe et écologiste !

Le programme « Renaissance » du parti présidentiel La République en Marche ! et de ses alliés vient d’être publié.

Cliquez ici pour consulter le programme

Le programme et la liste sont portés par Nathalie Loiseau, ancien ministre des affaires européennes, du Président Emmanuel Macron.

Une candidate qui connaît ses dossiers et qui n’a jamais caché son combat pro-européen.

Une exception quand on constate que sur l’ensemble des principales listes concurrentes, très rares sont celles qui font résolument de l’Europe un engagement politique sincère ! Et très peu de ces listes sont menées par des femmes !

Le programme « Renaissance » s’avère résolument féministe et écologiste :

  • Féministe en proposant d’harmoniser dans toute l’Union européenne les droits des femmes par le « Pacte Simone Veil » et d’établir la parité totale entre femmes et hommes dans toutes les institutions européennes ;
  • Ecologiste en taxant le carbone des produits importés dans l’Union européenne, le transport aérien très polluant, et fermer les centrales fonctionnant aux énergies fossiles d’ici 2050.

Le programme comprend également des propositions ambitieuses pour le social, la défense et l’identité européenne sur la scène internationale.

La liste « Renaissance » organise enfin une grande réunion publique dans les Hauts-de-Seine :

Lundi 13 mai à 19h30 au Théâtre de Neuilly,
167 avenue Charles de Gaulle à Neuilly-sur-Seine.

Pour s’inscrire, cliquez ici.

 

Les élections européennes ont lieu le dimanche 26 mai. Un seul vote pour une Union européenne politique, forte et audacieuse : la liste Renaissance menée par Nathalie Loiseau !

 

Publicités

Reconstruisons ensemble Notre-Dame de Paris

Photo Wikipedia

Lundi 15 avril 2019, une partie de Notre-Dame de Paris s’est envolée et avec elle, plus de 850 ans d’histoire. C’est essentiellement la charpente de la toiture et la flèche qui ont disparu dans les flammes de cet incendie encore non élucidé mais probablement accidentel.

Le bois originel de la charpente avait été posé au XIIe siècle ; certains de ses éléments étaient même issus d’un bois stocké pendant plusieurs siècles avant la construction de la cathédrale, soit de l’époque de… Charlemagne ! (vers 800 ap. J-C.).

Nous pouvons reconstruire ce joyau national, reconnu dans le monde comme un symbole de notre pays, de l’art médiéval européen, et patrimoine de l’humanité.

Le Président de la République, Emmanuel Macron, a fixé un délai de 5 ans pour reconstruire ce qui a disparu dans l’incendie. C’est très ambitieux, encore plus quand les fondations demeurent fragiles, mais c’est faisable.

Dans cette démarche, nous pouvons participer à sa reconstruction en faisant un don à la Fondation du patrimoine : https://don.fondation-patrimoine.org/SauvonsNotreDame/~mon-don.

Le taux de réduction d’impôt sur le revenu est abaissé exceptionnellement à 75% au lieu de 66% pour les dons allant jusqu’à 1000 euros (66% au-delà de 1000 euros). Les dons seront intégralement reversés pour la reconstruction de la cathédrale.

J’ai donné pour ma part comme tant d’autres. Quant à la Ville d’Issy-les-Moulineaux, elle votera en conseil municipal un don de 70 000 euros, soit 1 euro par habitant.

Si les sommes s’accumulent, peut-être que le restant pourra soutenir d’autres projets de sauvegarde de notre patrimoine ?

N’oublions pas enfin « qu’il n’y a de richesse que d’hommes » et que les sommes allouées ne doivent pas omettre les fondations et oeuvres caritatives qui agissent envers notre prochain dans la détresse et la souffrance. Car les cathédrales sont bâties par les hommes et qu’ils sont la base même des oeuvres dédiées à Dieu et plus généralement à la sublimité de l’art.

Projet de loi sur le Renseignement : député, j’aurais voté contre

Depuis les attentats de Charlie Hebdo de janvier dernier, le gouvernement a cru bon initier un projet de loi renforçant les prérogatives de la police et des services de renseignement, sous le contrôle direct de Matignon, donc des services du Premier Ministre.

Cependant, si le projet de loi a été analysé déjà en long et en large par les juristes et les défenseurs des droits individuels, je me focalise particulièrement sur les très faibles contre-pouvoirs proposés par le gouvernement dans ce projet de loi. Il suffit de lire celui-ci pour s’en rendre compte : http://www.assemblee-nationale.fr/14/dossiers/renseignement.asp

En effet, on y trouve seulement la possibilité pour le citoyen d’utiliser un recours au Conseil d’Etat s’il estime qu’il y a eu une irrégularité dans l’usage des données et des pratiques générales du renseignement. Mais en résumé, Matignon dispose de pleins pouvoirs sur le sujet, sans que réellement d’autres institutions puissent contrôler et contrebalancer ces mêmes pleins pouvoirs de l’exécutif. De même, la création par le même pouvoir exécutif de commissions aux avis consultatifs sans être contraignants sont des éléments symboliques de « cache-misère » en matière de démocratie. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :