Archives du blog

Issy-les-Moulineaux : Lettre de Gabriel Attal

Publicités

Issy-les-Moulineaux : Une Isséenne, première femme députée de notre circonscription !

Suite à sa nomination en tant que Secrétaire d’Etat auprès de Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education nationale, Gabriel Attal laisse sa place de député à sa suppléante, Florence Provendier.

Florence Provendier, Isséenne, devient ainsi la première femme députée de la 10e circonscription des Hauts-de-Seine !

Ayant soutenu leur campagne des législatives en 2017, je félicite Florence Provendier, et bien évidemment Gabriel Attal qui pilotera le futur Service National Universel (SNU), marquant le retour à l’engagement civil de nos jeunes en faveur de la Nation.

Notre Assemblée nationale se rajeunit, se féminise, avec des femmes et des hommes plus compétents… et plus assidus dans l’hémicycle que leurs prédécesseurs !

Voilà en tout cas une grande fierté pour les Isséennes et les Isséens !

Des réformes nécessaires contre des « résistances » hypocrites

L’année 2018 a débuté et je vous adresse mes meilleurs voeux, la santé et la prospérité en priorité.

Au plan national, les engagements politiques du Président de la République se confirment pour poursuivre les réformes nécessaires et transformer le pays.

Le programme sera chargé : dix projets de loi annoncés jusqu’à l’été prochain, notamment la réforme sur la formation professionnelle et l’apprentissage ou encore la réforme de la Justice.

Dans les derniers sondages, les Français approuvent l’action du pouvoir exécutif et les réformes déjà menées comme la rénovation du dialogue social ou encore les mesures fiscales comme le dégrèvement progressif de la taxe d’habitation. La volonté et les réformes sont là et la majorité des Français ne s’est pas trompée.

Or, à Issy-les-Moulineaux, il suffit de lire les tribunes de ce mois de janvier dans le journal municipal Point d’Appui de la majorité de droite ET l’opposition de gauche pour voir formuler des visions de pseudo-résistances contre les « atteintes graves de l’Etat » et un gouvernement qui agiraient contre les intérêts des Français et surtout de leurs collectivités. Les propos sont réducteurs, déformés, voire hypocrites quand on sait que la plupart des membres de cette majorité et de cette opposition auraient envie de dire librement et sans subir de sanctions tout le bien qu’ils pensent de l’action du Président de la République et de son gouvernement.

Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :