Archives du blog

Réduction de la vitesse à 80km/h : pas de frein à la bêtise des opposants !

Avant de repartir à la charge sur les problématiques qui affectent la ligne 12 du métro côté Mairie d’Issy, une actualité parmi tant d’autre ne cesse de m’exaspérer : l’obsession qu’ont certains à contester la mesure gouvernementale de réduire la vitesse sur les routes secondaires de 90 à 80km/h, mesure qui s’appliquera à compter du 1er juillet 2018.

Les Français sont parmi les plus mauvais conducteurs d’Europe ; le nombre de tués sur les routes ne se réduit pas : chaque année plus de 3 000 morts et 72 000 blessés par an !

Pourquoi le Gouvernement veut agir sur ces routes secondaires en réduisant la vitesse ?

  • plus d’un accident mortel sur deux s’y produit, et la vitesse est la première cause des accidents corporels. Les statistiques et données de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière sont formelles ;
  • Si on ajoute 4 minutes de plus à un trajet sur 50km par exemple, on peut sauver des centaines de vies.

Mais malgré ces raisons, certains y voient encore un complot de « technocrates » (forcément parisiens) ou d' »ayatollahs » (sic) de la sécurité à outrance… D’autres y voient un moyen de l’Etat pour prendre de l’argent aux conducteurs… Des bêtises avancées sans aucune retenue, ni le moindre argument rationnel et documenté sur des sources fiables et sérieuses.

Alors que les choses soient claires :

  • La réduction de la vitesse à 80km/h n’a pas de motivation financière : les amendes prélevées abonderont un fonds pour la modernisation des structures de prise en charge des accidentés de la route qui sera créé en 2019 ;
  • Le Gouvernement prévoit des mesures pour sanctionner les autres comportements accidentogènes comme, par exemple, la non-restitution du permis de conduire aux personnes en état d’alcoolémie si elles n’acceptent pas entre autres de se soumettre à un suivi médico-psychologique. Les forces de l’ordre pourront aussi retenir le véhicule d’un individu en cas de conduite dangereuse avec un téléphone portable à la main.

Enfin, le Gouvernement compte bien récompenser les conducteurs vertueux, c’est-à-dire les gens comme vous et moi qui ont leurs 12 points sur leur permis de conduire !

Alors pendant que des femmes et des hommes luttent pour leur survie dans le monde, subissent maladies, violences, et peines, que parfois certains donnent leur vie pour en sauver d’autres, des individus en France éructent avec une hargne irrationnelle… contre la réduction de la vitesse sur des routes secondaires…

Cette histoire ferait rire si elle n’était pas à ce point pathétique.

Publicités

Merci Madame Veil

Simone Veil, ministre emblématique de la défense des droits des femmes du président Giscard d’Estaing, survivante de la Shoah, première Présidente du Parlement européen élu au suffrage universel direct, s’en est allée.

Une femme de combat, une figure immense de notre vie politique française.

Merci Madame Veil pour tout ce que vous avez fait et incarné pour notre humanité.

Peut-on pardonner et excuser ?

stream_imgL’assassinat du Père Jacques Hamel, curé de de la paroisse de Saint-Etienne-du-Rouvray hier en Normandie, a été un choc supplémentaire pour nous Français, et précisément les Catholiques.

Nous devons pardonner cet acte terroriste clairement revendiqué au nom de l’Etat islamique lui-même se réclamant de la branche dure de l’Islam.

Cet assassinat politique et religieux ne peut cependant être excusé. Combien encore de défaillances de sécurité observées à Nice ou de laisser-faire vis-à-vis de groupes haineux cherchant à nous provoquer ? Au dernier Noël, la plupart des églises de l’Ile-de-France, entre autres, avaient été protégées par des militaires. Faut-il à nouveau les rappeler ?

L’excuse et l’incompréhension ne suffisent plus. Pardonner oui, mais renforcer la sécurité de tous les Français est primordial avant d’aller bombarder quoi que ce soit au Proche-Orient ou en Afrique du Nord.

Notre pays supporte depuis trop longtemps ces provocations et ces actes sur notre territoire.

En attendant des jours meilleurs, quelle que soit notre religion, prions pour le Père Jacques Hamel.

%d blogueurs aiment cette page :