Archives du blog

Grand Débat National : des idées pour le bien commun

Le Grand Débat National, voulu par le Président de la République, s’est achevé et a été un succès unanime ; les Français s’en sont saisis et en ont fait un espace inédit d’échanges politiques qui fera école !

Les différents grands débats qui ont eu lieu ces dernières semaines, notamment à Issy-les-Moulineaux et dans les Hauts-de-Seine, ont permis de faire émerger des idées qui ont fait consensus ou des propositions très originales.

Dans certaines réunions locales, les citoyens ont même voté à main levée des propositions formulées par des groupes de travail ; une forme de démocratie directe salutaire qui s’est déroulée à chaque fois de manière apaisée et respectueuse de la diversité des opinions.

Parmi les propositions formulées, plusieurs ont retenu mon attention entre les 4 thématiques proposées (fiscalité et dépenses publiques ; transition écologique ; organisation de l’Etat et des services publics ; démocratie et citoyenneté) :

  • La reconnaissance du vote blanc, avec parfois un conditionnement de sa reconnaissance avec le vote obligatoire. Néanmoins, le vote blanc a été très souvent demandé par les citoyens ;
  • Une fiscalité progressive sur les volumes des déchets ménagers, afin d’inciter les entreprises et les consommateurs à réduire leurs déchets au quotidien ;
  • Des services publics de proximité : même dans un milieu très urbanisé, les citoyens ont demandé que les services publics restent à proximité (agences La Poste, SNCF, etc.)
  • Une suppression ou une transformation du Sénat en assemblée des citoyens, ainsi que la suppression du Conseil économique, social et environnemental ;
  • Une réforme fiscale pour que l’ensemble des Français paient l’impôt sur le revenu, même à titre symbolique ;
  • Un soutien actif dans les politiques nationales et locales aux mobilités douces et non polluantes comme le vélo.

C’est maintenant au tour de l’exécutif présidentiel et de la majorité parlementaire (LREM et MoDem) de mener une synthèse et de proposer des textes législatifs qui concrétisent ces idées majoritaires.

C’est en effet par la loi que la République doit fonctionner et non par la violence physique et les destructions matérielles.

La République a fait un grand pas, et me vient une idée qui a été également avancée par plusieurs élus nationaux : pourquoi ne pas instituer un Grand Débat National annuel ?

Le débat continue !

Grand Débat Public à Issy-les-Moulineaux, lundi 4 février 2019 à 20h

Prenez la parole !

Parlons de démocratie et de citoyenneté, le lundi 4 février 2019 à Issy-les-Moulineaux.

Inscrivez vous sans attendre sur ce lien https://goo.gl/forms/4n7HJaH6mWDvsz4B2 

Invitez vos amis, vos voisins ou vos collègues à participer.

Règle d’or, fédéralisme, et volonté politique : des conditions à la mise en place des « eurobonds »

L’Union européenne fait face aujourd’hui à une crise économique assez grave, en particulier avec la situation catastrophique de la Grèce. L’endettement famarineux de cet Etat membre de l’Union européenne suscite l’inquiétude bien légitime des pays du Nord comme l’Allemagne, mais aussi celles et ceux qui en France estiment que la « règle d’or » et un budget assaini sont des préalables pour mener à bien des politiques publiques.

Ne nous le cachons pas, la Grèce n’a jamais eu légitimement sa place au sein de la zone euro : des comptes publics truqués par ses dirigeants politiques au moment de son adhésion, une politique fiscale désastreuse, une pratique générale de la fraude à tous les échelons du pays, une absence de cadastre, etc. La Grèce vit des perfusions de l’argent européen mais ne se réforme pas. Se pose la question dorénavant de sa sortie de la zone euro. Pourtant, une autre question se pose vis-à-vis de l’endettement de la Grèce et des autres Etats membres dont la France qui est loin d’être un exemple de vertu budgétaire. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :