Archives du blog

Présidentielle 2017 : les convictions sans l’enthousiasme

Suite à la victoire de François Fillon il y a une semaine, dans le cadre de la primaire de la droite et du centre, on peut s’interroger sur la place du centre pour la prochaine présidentielle de 2017.

  • D’une part, les centristes de l’UDI vont négocier et tenter de modérer le programme de François Fillon, dont la « purge » assumée dans le service public et la volonté de faire travailler plus en étant payés moins les fonctionnaires ont séduit, entre autres, les électeurs d’une droite bourgeoise et lassée par le style de Nicolas Sarkozy. Cependant, même si ce ne sont pas tous les Français qui ont voté à la primaire, et si François Fillon n’a pas encore gagné la présidentielle, ce dernier est en position de force pour ignorer l’apport programmatique des centristes de l’UDI. On peut craindre un alignement de l’UDI sur les positions de François Fillon sans avoir pu négocier quoi que ce soit en matière programmatique, hormis quelque accords pour les législatives de 2017. D’ailleurs, l’UDI est à ce jour déchirée entre le Nouveau Centre d’Hervé Morin déjà parti de manière opportuniste pour négocier avec François Fillon, et Force Européenne Démocrate avec le Parti Radical qui ont plutôt une démarche de rassemblement avec le MoDem pour, peut-être un jour, créer une nouvelle formation centriste à l’image de l’ancienne UDF.

Lire la suite

Programme du PS pour la présidentielle : faire du neuf avec du vieux

Et c’est (re)parti pour la présidentielle de 2012 ! Le Parti socialiste diffuse son programme qui étonnamment n’a pas fait l’objet d’un travail avec ses militants, mais d’allers-retours dans les bureaux feutrés des éminences grises du PS (salut la démocratie directe !).

Le porteur de ce programme, un certain M. Bachelay, est un « fabiusien »… Damned ! Voilà que Martine Aubry a confié l’élaboration de son programme à un (jeune ?) sbire de l’ancien premier ministre (salut la vision d’avenir !). Mais c’est le prix à payer après avoir été la candidate d’union des courants anti-Royal lors de l’élection du premier secrétaire du PS… Lire la suite

Discrimination à l’embauche : après le nom et la couleur de peau, voici le lieu de résidence !

Il est des jours où l’on se demande si l’on vit bien en République avec l’égalité pour devise, en particulier lorsqu’on parle de recrutement professionnel.

Hélas, un dossier du Parisien daté de ce vendredi rappelle que le lieu de résidence des candidats franciliens à l’embauche est aussi discriminant que l’origine ethnique, le nom ou la religion. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :