Archives du blog

Pour un système de vote semi-obligatoire

La tribune publiée aujourd’hui par l’historien Jean Garrigues (ici) résume très bien l’ensemble des mesures nécessaires pour combler le fossé qui sépare le peuple des citoyens de « l’oligarchie politique » pour citer l’historien : fin du bipartisme, dose de proportionnelle, imposition d’un mandat unique, etc. L’ensemble des propositions de cette tribune résume aussi mon engagement personnel, il y a de cela dix ans déjà. Rien n’a changé depuis, ce qui fait que ces propositions demeurent indispensables pour réformer notre République.

Mais sur le vote obligatoire, Jean Garrigues s’interroge plus qu’il ne propose à ce sujet. En effet, la mesure peut apparaître impopulaire, peut-être anticonstitutionnelle. Or, un système de vote semi-obligatoire, contraignant au premier tour des élections nationales (mais probablement inapplicable aux européennes à un tour), sans pénalité financière pour l’électeur et respectant un choix d’abstention total de ce dernier, serait intéressant à étudier. Lire la suite

Issy-les-Moulineaux : inscrivez-vous sur les listes électorales avant le 31 décembre !

Si vous êtes Isséen(ne) depuis peu de temps, n’oubliez pas de sortir votre nez de l’ordinateur ou du téléphone portable pour vous inscrire sur les listes électorales avant le 31 décembre 2011 ! 🙂

En effet, les prochaines élections auront lieu les dimanches 22 avril et 6 mai 2012 pour les présidentielles et les dimanches 10 et 17 juin 2012 pour les législatives.

Pour vous inscrire, soit vous rendre au Centre administratif municipal, avenue du Général Leclerc, soit cliquez directement sur Internet pour vous inscrire : https://mdel.mon.service-public.fr/inscription-listes-electorales.html

Bataille du Sénat : les centristes et radicaux sont les garants de l’intérêt général

24 heures après le scrutin des élections sénatoriales qui ont vu la nette poussée des sénateurs de gauche (socialistes, écologistes, communistes), nombre de commentateurs politiques et médiatiques -en dehors des bons constitutionnalistes- croient percevoir le basculement définitif du Sénat dans une majorité de gauche, opposant ainsi le Sénat au gouvernement.

Le problème est que la gauche, avant de crier victoire, va devoir faire aussi un gros travail sur elle-même, et surtout avec ses alliés turbulents comme Europe-Ecologie, si elle veut convaincre les sénateurs centristes et radicaux de la soutenir. Le résultat sera décidé le samedi 1er octobre pour la présidence du Sénat. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :