Archives du blog

Issy-les-Moulineaux : bilan 2017 du Conseil de quartier Centre-Ville/Corentin-Celton-Les Varennes

Comme je m’y suis engagé chaque année, c’est le moment de faire le bilan des actions du conseil de quartier du Centre-Ville/Corentin-Celton/Les Varennes d’Issy-les-Moulineaux.

Pour rappel, le conseil de quartier dispose annuellement d’un budget de 50 000€ de la Ville et de 92 500€ euros de la part de l’agglomération Grand Paris Seine Ouest (GPSO). Les conseillers de quartier agissent de manière bénévole. Ils sont nommés parmi les acteurs économiques et sociaux de la Ville en y ajoutant un collège de 4 habitants élus par les Isséens du quartier et dont je fais partie.

Cette année, le conseil de quartier a participé au financement : Lire la suite

Publicités

Législatives à Issy-les-Moulineaux : Grande réunion publique de Gabriel Attal en présence de Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education Nationale !

Gabriel Attal, candidat de la majorité présidentielle, largement en tête ce dimanche du 1er tour des législatives sur notre 10e circonscription des Hauts-de-Seine (Issy, Vanves, Meudon Nord et Boulogne Sud), organise une grande réunion publique, en présence de Jean-Michel Blanquer, Ministre de l’Education Nationale, le :

Mercredi 14 juin 2017

à 19h45 dans l’Amphi de l’Ecole de Formation des Barreaux (EFB) –

1, rue Pierre-Antoine Berryer à Issy-les-Moulineux (RER C Issy-Val de Seine).

Attention : se munir d’une pièce d’identité (Plan Vigipirate)

L’illettrisme, un crime pour nos jeunes et pour leur avenir

Ces derniers jours, nous avons eu droit à des cris d’orfraies suite aux propos du nouveau ministre de l’Economie, Emmanuel Macron issu du gouvernement Valls II.

En effet, celui-ci avait qualifié « d’illettrées » les salariées de la société Gad, en soulignant la problématique de les réinsérer dans d’autres structures économiques en l’absence d’une maîtrise de leur part de la lecture et de l’écriture.

Si Emmanuel Macron aurait pu insister sur le besoin de proposer des formations à ces salariées pour les aider, il n’a pas dit autre chose sur les carences qui affectent la plupart des Français à l’heure actuelle. Il faut nommer un chat un chat, quand nous faisons face à des situations objectives comme ici concernant l’instruction de base. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :