Archives du blog

Grand Débat National : des idées pour le bien commun

Le Grand Débat National, voulu par le Président de la République, s’est achevé et a été un succès unanime ; les Français s’en sont saisis et en ont fait un espace inédit d’échanges politiques qui fera école !

Les différents grands débats qui ont eu lieu ces dernières semaines, notamment à Issy-les-Moulineaux et dans les Hauts-de-Seine, ont permis de faire émerger des idées qui ont fait consensus ou des propositions très originales.

Dans certaines réunions locales, les citoyens ont même voté à main levée des propositions formulées par des groupes de travail ; une forme de démocratie directe salutaire qui s’est déroulée à chaque fois de manière apaisée et respectueuse de la diversité des opinions.

Parmi les propositions formulées, plusieurs ont retenu mon attention entre les 4 thématiques proposées (fiscalité et dépenses publiques ; transition écologique ; organisation de l’Etat et des services publics ; démocratie et citoyenneté) :

  • La reconnaissance du vote blanc, avec parfois un conditionnement de sa reconnaissance avec le vote obligatoire. Néanmoins, le vote blanc a été très souvent demandé par les citoyens ;
  • Une fiscalité progressive sur les volumes des déchets ménagers, afin d’inciter les entreprises et les consommateurs à réduire leurs déchets au quotidien ;
  • Des services publics de proximité : même dans un milieu très urbanisé, les citoyens ont demandé que les services publics restent à proximité (agences La Poste, SNCF, etc.)
  • Une suppression ou une transformation du Sénat en assemblée des citoyens, ainsi que la suppression du Conseil économique, social et environnemental ;
  • Une réforme fiscale pour que l’ensemble des Français paient l’impôt sur le revenu, même à titre symbolique ;
  • Un soutien actif dans les politiques nationales et locales aux mobilités douces et non polluantes comme le vélo.

C’est maintenant au tour de l’exécutif présidentiel et de la majorité parlementaire (LREM et MoDem) de mener une synthèse et de proposer des textes législatifs qui concrétisent ces idées majoritaires.

C’est en effet par la loi que la République doit fonctionner et non par la violence physique et les destructions matérielles.

La République a fait un grand pas, et me vient une idée qui a été également avancée par plusieurs élus nationaux : pourquoi ne pas instituer un Grand Débat National annuel ?

Le débat continue !

Grand Débat Public à Issy-les-Moulineaux, lundi 4 février 2019 à 20h

Prenez la parole !

Parlons de démocratie et de citoyenneté, le lundi 4 février 2019 à Issy-les-Moulineaux.

Inscrivez vous sans attendre sur ce lien https://goo.gl/forms/4n7HJaH6mWDvsz4B2 

Invitez vos amis, vos voisins ou vos collègues à participer.

Issy-les-Moulineaux : vers une démarche de démocratie-construction ?

Jo Spiegel, Maire de Kingersheim en Alsace, a initié depuis plusieurs années le principe de démocratie-construction ».

Ce principe consiste à expérimenter des projets proposés par les citoyens de la commune pendant une année, surveillés par un Conseil des Citoyens, puis soumis à la consultation populaire de l’ensemble des habitants de la commune.

Pour La République en Marche, Jo Spiegel explique sa méthode innovante qui part du bas vers le haut :

Pour Jo Spiegel, les citoyens ont les cartes entre leurs mains pour faire émerger de nouveaux projets économiques, sociaux, environnementaux, permettant de renouveler également la pratique de la démocratie locale et participative.

Peut-on envisager l’application de ce principe à Issy-les-Moulineaux ? Malgré des conseils de quartier et un conseil économique, social, local et environnemental en place – et dans lesquels je participe et contribue bénévolement – les habitants qui s’engagent dans ces structures peuvent certes donner leur avis, mais doivent la plus grande partie du temps commenter les projets qu’on leur soumet d’en haut, sans pouvoir réellement être les acteurs qui impulsent les idées innovantes.

Des rapports peuvent être rendus. Mais seront-ils réellement mis en place par l’exécutif municipal ? De même, si les Isséens pourront soumettre prochainement des projets à l’exécutif municipal et bénéficier peut-être du budget participatif comme cela se fait à Paris, il serait aussi intéressant de les impliquer dans la valorisation de leurs idées pour améliorer leur cadre de vie et en premier, celui de leur quartier.

En apparence, tous les besoins sembleraient satisfaits à Issy-les-Moulineaux. Pourtant, les citoyens et les acteurs associatifs peuvent être des vecteurs de projets innovants, soumis régulièrement à la consultation et donc à l’approbation des habitants, après expérimentation.

Ce serait aussi la capacité d’expérimenter la consultation populaire dans un mouvement de plus grande ampleur, alors que celle-ci a été ignorée dans le cadre de la fusion forcée puis avortée entre notre commune et Boulogne-Billancourt. Ce serait aussi redonner plus de pouvoirs aux citoyens, les réveiller dans leurs engagements et leurs idées et faire en sorte que dans les décennies à venir, Issy-les-Moulineaux demeure toujours « l’Audacieuse » !

%d blogueurs aiment cette page :