Archives du blog

Issy-les-Moulineaux : « Dialogues », cet étrange magazine paramunicipal

Vous avez dû le recevoir dans votre boîte aux lettres si vous habitez Issy-les-Moulineaux.

Un étrange magazine intitulé « Dialogues » se pare des atouts d’un journal municipal. Sauf que le véritable journal municipal s’intitule Point d’appui.

Mais qui se cache derrière « Dialogues » ?

Ce magazine ne relève pas du journalisme ; il comporte une série de tribunes de l’équipe municipale.

L’ensemble est rempli de très nombreuses publicités de promoteurs immobiliers, ce qui donne un effet greenwashing avec le dernier numéro de juin vantant une politique locale « verte » (entre deux opérations immobilières, plus c’est gros plus ça passe).

Plusieurs questions viennent à l’esprit :

-Qui rédige et valide les tribunes ? (processus éditorial)

-Qui le finance dans les détails ? (rédaction, production, distribution)

Nous vivons une époque de transparence de la vie politique française depuis 2017. Il paraît ainsi étonnant de n’avoir aucun détail sur le financement et la production de ce type de magazine d’une autre époque.

En effet, avant d’être battu par Gabriel Attal aux législatives de juin 2017, le député-maire faisait distribuer « Dialogues » dans la circonscription : tribunes des maires de Vanves et de Boulogne-Billancourt, de l’ancien maire de Meudon, de l’ex-1er maire adjoint d’Issy et conseiller départemental, etc.

Désormais, le magazine s’est réduit à la Ville d’Issy-les-Moulineaux. Il existe pourtant le journal municipal pour cela. Pourquoi un tel doublon et un tel gaspillage de papier ?

Le titre même de « Dialogues » prête enfin à sourire, tant il fourmille de tribunes et de propos faisant l’éloge de la politique de l’équipe municipale, tout en critiquant – avec une profonde mauvaise foi – celle d’Emmanuel Macron. Etranges critiques d’ailleurs dans une ville où les Isséens ont voté massivement pour La République en Marche ! à la présidentielle, aux législatives et aux européennes !

Concluons sur la définition du dialogue que donne le Larousse : « Conversation entre deux ou plusieurs personnes sur un sujet défini ; contenu de cette conversation ; entretien, discussion ».

Le magazine n’entre clairement pas dans cette définition.

Il devrait plutôt s’intituler « Monologues », si l’on suit toujours la définition du Larousse : « Discours de quelqu’un qui se parle tout haut à lui-même ou qui parle seul longuement sans laisser la parole à ses interlocuteurs. »

 Qui dit mieux ?

Grand Débat Public à Issy-les-Moulineaux, lundi 4 février 2019 à 20h

Prenez la parole !

Parlons de démocratie et de citoyenneté, le lundi 4 février 2019 à Issy-les-Moulineaux.

Inscrivez vous sans attendre sur ce lien https://goo.gl/forms/4n7HJaH6mWDvsz4B2 

Invitez vos amis, vos voisins ou vos collègues à participer.

Issy-les-Moulineaux : bilan 2018 du Conseil de quartier Centre-Ville/Corentin-Celton/Les Varennes

Conformément à mon engagement depuis que j’ai été élu conseiller de quartier par les Isséens en 2014, c’est le moment de faire le bilan annuel des actions du conseil de quartier du Centre-Ville/Corentin-Celton/Les Varennes d’Issy-les-Moulineaux (pour rappel, mon bilan pour l’année 2017).

Le conseil de quartier dispose annuellement d’un budget de 50 000€ de la Ville et de 92 500€ euros de la part de l’agglomération Grand Paris Seine Ouest (GPSO). Les conseillers de quartier agissent de manière bénévole. Ils sont nommés parmi les acteurs économiques et sociaux de la Ville en y ajoutant un collège de 4 habitants élus par les Isséens du quartier et dont je fais partie.

Les membres du conseil de quartier mènent des permanences sur les marchés durant l’année comme sur la Place de la République et à Corentin-Celton. Ils effectuent des visites de terrain régulières, notamment pour veiller à la propreté publique ou encore se réunissent en commission thématique (environnement, circulation, commerces, etc.).

Pour l’année 2018, le conseil de quartier a participé au financement des projets suivants :

  • Alignement des arbres et rénovation des trottoirs, rue des Acacias : 26 000 € pour une réalisation prévue en février 2019 ;
  • Aménagements divers sur l’île Saint-Germain, notamment suite aux inondations en début d’année : 23 000 € pour une réalisation courant 2019 (financements solidaires des quatre des conseils de quartier) ;
  • Protection des balançoires, Parc Henri Barbusse et Jean-Paul II : 5 000 € (réalisation à déterminer) ;
  • Projet de plantation d’arbres en pleine terre et végétalisation des places banalisées, Allée de la chapelle Saint-Sauveur : 25 000 € (réalisation à déterminer).

Sur le dernier point de l’Allée de la chapelle Saint-Sauveur, près de l’hôpital Corentin-Celton, l’accord de financement est en attente d’un projet de la part de l’agglomération Grand Paris Seine Ouest (GPSO). Notre conseil de quartier s’est vu proposer un projet de jardins partagés, mais jugé beaucoup trop onéreux pour les deniers publics. Des poses de bacs fleuris ont été soumis (1 500 €/bac), mais leur entretien a été estimé trop important.

Le point positif de 2018 de ce bilan est que les financements ont été fléchés sur des projets de végétalisation. Ils doivent être accentués pour 2019 sur l’environnement avec toujours une vigilance sur les sommes engagées. Des projets de solidarité et de vivre-ensemble entre Isséens seraient également intéressants à financer.

A noter également que les actions de dératisation s’accentuent et produisent des effets, même si la lutte contre les rats est une affaire de longue haleine et nécessite une sensibilisation des Isséens  au civisme et à la propreté des rues. A ce titre, GPSO mettra en place une « brigade verte » (en phase d’expérimentation) pour sanctionner les auteurs de dépôts sauvages dans les rues de notre Ville, ce qui est une excellente nouvelle.

Néanmoins, le processus pour analyser et financer les projets des conseils de quartier doit être clairement renouvelé, afin de mieux prendre en compte les idées et les suggestions « bottom up » (du bas vers le haut), c’est-à-dire des idées émanant des Isséens eux-mêmes. C’est un enjeu de la démocratie locale qu’il faut étudier et approfondir.

J’ai émis des réserves sur d’autres projets soumis pour financement et réalisation en 2019 : Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :