Archives du blog

Hauts-de-Seine : décès de Patrick Devedjian

C’est avec stupéfaction et tristesse que j’ai appris comme tout le monde le décès de Patrick Devedjian, président du Conseil Départemental des Hauts-de-Seine, ancien ministre et ancien maire d’Antony.

Patrick Devedjian était soigné pour une infection due au Covid-19 (coronavirus) ; il est décédé dans la nuit de samedi à dimanche.

Patrick Devedjian était une figure nationale de la vie politique française mais aussi des Français d’origine arménienne dont je fais partie.

J’adresse mes sincères condoléances à sa famille, à ses amis, et à ses collaborateurs.

Jacques Chirac : une page de la vie politique française s’est tournée

Jacques Chirac, président de la République de 1995 à 2007, est décédé hier matin.

C’est une grande émotion pour moi qui a travaillé pour lui et son cabinet pendant deux ans à la Présidence de la République.

L’homme politique était critiquable. Encore étudiant, ayant vécu le drame de la présidentielle de 2002, je lui en voulais de ne pas avoir formé un gouvernement de rassemblement à l’appel de François Bayrou et des centristes de l’époque.

Néanmoins, ses positions à l’international comme le refus de la guerre en Irak en 2003 avec Dominique de Villepin à l’ONU, ses réformes majeures sur le plan sociétal (fin du service militaire, reconnaissance de la responsabilité de l’Etat français dans la rafle du Vel d’Hiv’, etc.), sont à saluer incontestablement.

Homme de grande culture, il était passionné par les arts premiers et asiatiques (fondateur d’un Musée du Quai Branly remarquable dans ce domaine). Sa vie privée autour de sa fille aînée malade, Laurence, relativise l’image de la « bête politique » qu’il était. L’homme était aussi compatissant et humain, bon et charitable, des qualités rares chez un homme politique.

Jacques Chirac n’était pas un homme de droite, mais en réalité un radical-socialiste perdu dans la sphère politique de droite. Il savait s’adapter au gré des circonstances et des attentes.

Il était enfin profondément républicain.

Paix à son âme.

Décès de Marianne Buhler, ancienne adjointe au maire

Gravement malade depuis quelques temps, Marianne Buhler, ancienne adjointe au maire d’André Santini et conseillère municipale déléguée, est décédée.

L’annonce a été faite sur le site de la Ville avec hommage du Député-Maire (cliquez ici).

Mes condoléances personnelles vont à sa famille.

%d blogueurs aiment cette page :