Archives du blog

Jacques Chirac : une page de la vie politique française s’est tournée

Jacques Chirac, président de la République de 1995 à 2007, est décédé hier matin.

C’est une grande émotion pour moi qui a travaillé pour lui et son cabinet pendant deux ans à la Présidence de la République.

L’homme politique était critiquable. Encore étudiant, ayant vécu le drame de la présidentielle de 2002, je lui en voulais de ne pas avoir formé un gouvernement de rassemblement à l’appel de François Bayrou et des centristes de l’époque.

Néanmoins, ses positions à l’international comme le refus de la guerre en Irak en 2003 avec Dominique de Villepin à l’ONU, ses réformes majeures sur le plan sociétal (fin du service militaire, reconnaissance de la responsabilité de l’Etat français dans la rafle du Vel d’Hiv’, etc.), sont à saluer incontestablement.

Homme de grande culture, il était passionné par les arts premiers et asiatiques (fondateur d’un Musée du Quai Branly remarquable dans ce domaine). Sa vie privée autour de sa fille aînée malade, Laurence, relativise l’image de la « bête politique » qu’il était. L’homme était aussi compatissant et humain, bon et charitable, des qualités rares chez un homme politique.

Jacques Chirac n’était pas un homme de droite, mais en réalité un radical-socialiste perdu dans la sphère politique de droite. Il savait s’adapter au gré des circonstances et des attentes.

Il était enfin profondément républicain.

Paix à son âme.

21 avril 2002 : ce dont je me souviens du 1er tour de la présidentielle

Il y a 9 ans, le 21 avril 2002, l’élection présidentielle avait vu au soir du premier tour la qualification du candidat du Front National, Jean-Marie Le Pen, face au candidat du RPR, le président sortant Jacques Chirac.

Je ne reviens pas sur le choc de ce duel entre droite et extrême-droite. Ce dont je me souviens, ce fut la très grande légèreté avec laquelle la plupart des électeurs estimaient inutile d’aller voter pour ce premier tour. Entendus à la radio, vus la télévision, les Français rencontrés ici et là étaient de sortis car il faisait beau ce jour de dimanche 21 avril 2002. Ou bien les candidats ne les passionnaient pas, certains se disant que ce seront les mêmes, celui de la droite (Jacques Chirac) et de la gauche (Lionel Jospin), qui passeraient le premier tour… Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :