Archives de Catégorie: Voirie

Issy-les-Moulineaux : bilan 2018 du Conseil de quartier Centre-Ville/Corentin-Celton/Les Varennes

Conformément à mon engagement depuis que j’ai été élu conseiller de quartier par les Isséens en 2014, c’est le moment de faire le bilan annuel des actions du conseil de quartier du Centre-Ville/Corentin-Celton/Les Varennes d’Issy-les-Moulineaux (pour rappel, mon bilan pour l’année 2017).

Le conseil de quartier dispose annuellement d’un budget de 50 000€ de la Ville et de 92 500€ euros de la part de l’agglomération Grand Paris Seine Ouest (GPSO). Les conseillers de quartier agissent de manière bénévole. Ils sont nommés parmi les acteurs économiques et sociaux de la Ville en y ajoutant un collège de 4 habitants élus par les Isséens du quartier et dont je fais partie.

Les membres du conseil de quartier mènent des permanences sur les marchés durant l’année comme sur la Place de la République et à Corentin-Celton. Ils effectuent des visites de terrain régulières, notamment pour veiller à la propreté publique ou encore se réunissent en commission thématique (environnement, circulation, commerces, etc.).

Pour l’année 2018, le conseil de quartier a participé au financement des projets suivants :

  • Alignement des arbres et rénovation des trottoirs, rue des Acacias : 26 000 € pour une réalisation prévue en février 2019 ;
  • Aménagements divers sur l’île Saint-Germain, notamment suite aux inondations en début d’année : 23 000 € pour une réalisation courant 2019 (financements solidaires des quatre des conseils de quartier) ;
  • Protection des balançoires, Parc Henri Barbusse et Jean-Paul II : 5 000 € (réalisation à déterminer) ;
  • Projet de plantation d’arbres en pleine terre et végétalisation des places banalisées, Allée de la chapelle Saint-Sauveur : 25 000 € (réalisation à déterminer).

Sur le dernier point de l’Allée de la chapelle Saint-Sauveur, près de l’hôpital Corentin-Celton, l’accord de financement est en attente d’un projet de la part de l’agglomération Grand Paris Seine Ouest (GPSO). Notre conseil de quartier s’est vu proposer un projet de jardins partagés, mais jugé beaucoup trop onéreux pour les deniers publics. Des poses de bacs fleuris ont été soumis (1 500 €/bac), mais leur entretien a été estimé trop important.

Le point positif de 2018 de ce bilan est que les financements ont été fléchés sur des projets de végétalisation. Ils doivent être accentués pour 2019 sur l’environnement avec toujours une vigilance sur les sommes engagées. Des projets de solidarité et de vivre-ensemble entre Isséens seraient également intéressants à financer.

A noter également que les actions de dératisation s’accentuent et produisent des effets, même si la lutte contre les rats est une affaire de longue haleine et nécessite une sensibilisation des Isséens  au civisme et à la propreté des rues. A ce titre, GPSO mettra en place une « brigade verte » (en phase d’expérimentation) pour sanctionner les auteurs de dépôts sauvages dans les rues de notre Ville, ce qui est une excellente nouvelle.

Néanmoins, le processus pour analyser et financer les projets des conseils de quartier doit être clairement renouvelé, afin de mieux prendre en compte les idées et les suggestions « bottom up » (du bas vers le haut), c’est-à-dire des idées émanant des Isséens eux-mêmes. C’est un enjeu de la démocratie locale qu’il faut étudier et approfondir.

J’ai émis des réserves sur d’autres projets soumis pour financement et réalisation en 2019 : Lire la suite

Publicités

Réduction de la vitesse à 80km/h : pas de frein à la bêtise des opposants !

Avant de repartir à la charge sur les problématiques qui affectent la ligne 12 du métro côté Mairie d’Issy, une actualité parmi tant d’autre ne cesse de m’exaspérer : l’obsession qu’ont certains à contester la mesure gouvernementale de réduire la vitesse sur les routes secondaires de 90 à 80km/h, mesure qui s’appliquera à compter du 1er juillet 2018.

Les Français sont parmi les plus mauvais conducteurs d’Europe ; le nombre de tués sur les routes ne se réduit pas : chaque année plus de 3 000 morts et 72 000 blessés par an !

Pourquoi le Gouvernement veut agir sur ces routes secondaires en réduisant la vitesse ?

  • plus d’un accident mortel sur deux s’y produit, et la vitesse est la première cause des accidents corporels. Les statistiques et données de l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière sont formelles ;
  • Si on ajoute 4 minutes de plus à un trajet sur 50km par exemple, on peut sauver des centaines de vies.

Mais malgré ces raisons, certains y voient encore un complot de « technocrates » (forcément parisiens) ou d' »ayatollahs » (sic) de la sécurité à outrance… D’autres y voient un moyen de l’Etat pour prendre de l’argent aux conducteurs… Des bêtises avancées sans aucune retenue, ni le moindre argument rationnel et documenté sur des sources fiables et sérieuses.

Alors que les choses soient claires :

  • La réduction de la vitesse à 80km/h n’a pas de motivation financière : les amendes prélevées abonderont un fonds pour la modernisation des structures de prise en charge des accidentés de la route qui sera créé en 2019 ;
  • Le Gouvernement prévoit des mesures pour sanctionner les autres comportements accidentogènes comme, par exemple, la non-restitution du permis de conduire aux personnes en état d’alcoolémie si elles n’acceptent pas entre autres de se soumettre à un suivi médico-psychologique. Les forces de l’ordre pourront aussi retenir le véhicule d’un individu en cas de conduite dangereuse avec un téléphone portable à la main.

Enfin, le Gouvernement compte bien récompenser les conducteurs vertueux, c’est-à-dire les gens comme vous et moi qui ont leurs 12 points sur leur permis de conduire !

Alors pendant que des femmes et des hommes luttent pour leur survie dans le monde, subissent maladies, violences, et peines, que parfois certains donnent leur vie pour en sauver d’autres, des individus en France éructent avec une hargne irrationnelle… contre la réduction de la vitesse sur des routes secondaires…

Cette histoire ferait rire si elle n’était pas à ce point pathétique.

Issy-les-Moulineaux : bilan 2017 du Conseil de quartier Centre-Ville/Corentin-Celton/Les Varennes

Comme je m’y suis engagé chaque année, c’est le moment de faire le bilan des actions du conseil de quartier du Centre-Ville/Corentin-Celton/Les Varennes d’Issy-les-Moulineaux.

Pour rappel, le conseil de quartier dispose annuellement d’un budget de 50 000€ de la Ville et de 92 500€ euros de la part de l’agglomération Grand Paris Seine Ouest (GPSO). Les conseillers de quartier agissent de manière bénévole. Ils sont nommés parmi les acteurs économiques et sociaux de la Ville en y ajoutant un collège de 4 habitants élus par les Isséens du quartier et dont je fais partie.

Cette année, le conseil de quartier a participé au financement : Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :