Archives de Catégorie: Issy

Élections des conseils de quartier : ma candidature pour un 2e mandat

Les élections des conseils de quartier auront lieu les 7 et 14 décembre 2020.

Élu depuis décembre 2014 par les habitants pour siéger dans le conseil de quartier du Centre-Ville/Corentin-Celton/Les Varennes d’Issy-les-Moulineaux, je présente ma candidature pour un second mandat.

Acteurs bénévoles de notre Ville, les conseillers de quartier sont les relais entre les habitants de leur quartier et le conseil municipal.

J’ai eu l’honneur de mener ce premier mandat jusqu’au bout aux côtés des élus et des fonctionnaires de la Ville dont je salue le travail permanent pour leur écoute et leur réactivité pour améliorer notre cadre de vie.

Agissant avec écoute et bienveillance mais aussi avec lucidité et recul, partisan de la concertation à tous les niveaux, j’ai fait de mon mieux pour aider les Isséennes et les Isséens qui m’ont sollicité sur le terrain ou sur ce blog. Beaucoup de travail reste à faire. Les thématiques comme l’écologie, la culture, et la sécurité apparaissent primordiaux dans vos différents messages.

Mon travail en tant que conseiller de quartier bénévole a été aussi marqué par la transparence. J’ai rédigé chaque année un bilan (sans langue de bois) concernant les actions de notre conseil de quartier avec ses réussites, ses projets en cours, et ce qu’il faudrait encore améliorer.

Vous trouverez ici les bilans du conseil de quartier de 2015 à 2019 :

-Bilan 2015 : cliquez ici

-Bilan 2016 : cliquez ici

-Bilan 2017 : cliquez ici

-Bilan 2018 : cliquez ici

-Bilan 2019 : cliquez ici

Si vous voulez un conseiller de quartier à votre écoute en permanence, réactif et bienveillant, qui vous rende compte avec transparence du bilan des actions de votre conseil de quartier, je vous invite à porter votre voix sur ma candidature !

——

ATTENTION : pour voter en ligne pour élire vos conseillers de quartier, vous devez vous inscrire préalablement en cliquant sur le lien suivant ou bien en recopiant le bulletin ci-dessous à adresser à la mairie, et ce avant le vendredi 31 octobre :

À votre service,

Okan Germiyan

Sous le signe du bénévolat

La rentrée est désormais là et la pandémie continue de nous guetter. Elle n’a pas pourtant stopper la solidarité que les Français ont manifesté entre eux. Solidarité entre les générations, mais aussi solidarité avec celles et ceux qui ont maintenu les services de notre quotidien durant le confinement.

La solidarité c’est aussi le bénévolat. Être au service du citoyen, de l’Autre, de son prochain. Altruiste, sans attendre quelque chose en retour, sans aucune indemnité ni rémunération ou une quelconque gratification matérielle ou symbolique.

Ces derniers mois, en tant que conseiller de quartier, j’ai pu donner quelques coups de main à des Isséens qui m’ont sollicité sur des problématiques locales. J’ai relayé leurs interrogations et leurs demandes auprès de la mairie, et essayé de leur donner des conseils pour les aider dans leurs démarches.

Parfois, j’ai une réponse de la mairie. Parfois non. Il arrive que je reçoive une réponse du genre « mais ce n’est pas votre rôle de vous occupez de cela » ou « de quoi vous mêlez-vous ». Quant on est conseiller de quartier, on n’est pas payé et souvent pas très considéré dans la démocratie locale. Mais on agit pour les autres, point barre.

La sincérité de la démarche – quand on agit pour le bien public – c’est le désintérêt. C’est mon point de vue. Si je dois toucher un jour une indemnité pour faire le même job, autant le dire, je vous donnerais en détail sur ce blog ce que je touche, car cela relève de l’argent public. Mais c’est un autre débat.

Une nouvelle étape s’ouvre dans cet engagement bénévole. Je prends les fonctions de secrétaire général d’une association alto-séquanaise qui promeut la diversité dans l’engagement politique, le vivre-ensemble, l’écologie et le féminisme. Un programme vaste pour une association qui démarrera au niveau local pour – je l’espère – susciter des vocations partout dans les territoires urbanisés des Hauts-de-Seine et même en Ile-de-France.

S’engager pour les autres, c’est ainsi les aider à monter, à progresser sans rien attendre en retour. C’est aussi une vertu que l’on retrouve chez de nombreux associatifs, des enseignants également, des chefs d’entreprises, des mécènes aussi. C’est une valeur universelle et vivifiante. Il faut l’entretenir et c’est un combat de tous les jours.

À votre service donc !

Bonne rentrée à toutes et à tous.

Réouverture des cafés, bars et restaurants en Ile-de-France : encourageons la piétionnisation pour sauver nos commerces

Le Premier ministre Édouard Philippe a annoncé aujourd’hui la réouverture des cafés, bars et restaurants dans leur intégralité dans les départements « verts », là où la crise sanitaire est la plus réduite.

Pour les départements en orange comme en Ile-de-France, seules établissements avec terrasse pourront réouvrir et accueillir des clients en terrasse.

Or les commerçants du secteur de la restauration en Ile-de-France ont subi de plein fouet – comme tous les autres commerces – l’impact de la crise sanitaire, après les « gilets jaunes » et la grève des transports durant la réforme des retraites.

À défaut d’être élu local mais issu d’une famille de commerçants, je fais passer le message : les maires doivent accentuer la piétionnisation des rues commerçantes de manière temporaire ou définitive avec des horaires adaptés pour les livraisons par véhicule également.

Il faut ici soutenir les cafés, bars et restaurants qui ne bénéficient pas de terrasse en temps normal mais qui pourraient recevoir de la clientèle si leurs rues sont piétonnisées et interdites à la circulation pendant une durée fixée par arrêté municipal.

C’est seulement comme cela que ces commerces reprendront vie progressivement. Et il faut envisager ce type de mesure sur un temps long, car les conséquences de la crise ne s’effaceront pas d’un coup de baguette de magique dès le 2 juin.

Cette mesure peut aider ainsi de nombreux commerces à Paris, dans les Hauts-de-Seine, et en Ile-de-France. À Issy-les-Moulineaux, il serait ainsi intéressant de connaître le bilan de la crise sanitaire sur les commerces et de savoir si le maire réélu ouvrira la voie (si je puis dire) à une piétionnisation progressive de certains quartiers comme le Centre-Ville pour lequel je demande depuis longtemps ce type de mesure.

La nouvelle équipe municipale sera jugée sur sa capacité à aider ses commerçants. Ils font vivre les quartiers de la ville et demeurent à ce jour les parents pauvres des politiques locales au profit des grands groupes. Il est temps que cela change.

Soutenons nos commerçants, il est grand temps de reconnaître leur apport dans l’animation de nos quartiers.

%d blogueurs aiment cette page :