Archives de Catégorie: Numérique

Législatives à Issy-les-Moulineaux : le programme et les soutiens de Gabriel Attal, candidat du Président Macron !

Retrouvez en cliquant ici et ci-dessous le programme complet de Gabriel Attal, candidat de la majorité présidentielle pour les législatives des 11 et 18 juin 2017 sur la 10e circonscription des Hauts-de-Seine (Issy-les-Moulineaux, Vanves, Meudon, Boulogne Sud).

Il est soutenu par le Président Emmanuel Macron, mais aussi par des personnalités de la société civile, de la droite, de la gauche et du centre qui vivent à Issy-les-Moulineaux, Vanves, Meudon et Boulogne-Sud.

Je suis ainsi très heureux de pouvoir soutenir ce candidat de rassemblement, afin de donner une impulsion nouvelle à notre pays et à nos territoires.

Lire la suite

Publicités

Issy-les-Moulineaux : bilan 2016 du Conseil de quartier Centre-Ville et perspectives

Suite à la dernière réunion du conseil de quartier Centre-Ville/Corentin-Celton/Les Varennes d’Issy-les-Moulineaux, il est temps comme en 2015 – et comme je m’y suis engagé – de faire un bilan de cette année 2016.

Cette année, le conseil de quartier a participé au financement, entre autres :

  • à la réfection du Square de Weiden ;
  • à la reprise de l’escalier parc Jean-Paul II ;
  • au réaménagement de la Ludothèque ;
  • au soutien aux animations des fêtes de fin d’année avec les associations de commerçants pour égayer nos principales places au Centre-Ville et à Corentin-Celton ;
  • à venir, au renouvellement du matériel du parc de jeu Henri Barbusse en lien avec le conseil de quartier des Hauts d’Issy/Les Epinettes/Le Fort et pour lequel j’ai voté pour, malgré un renouvellement qui n’apparaissait pas aussi indispensable de prime abord.

Lire la suite

Projet de loi sur le Renseignement : député, j’aurais voté contre

Depuis les attentats de Charlie Hebdo de janvier dernier, le gouvernement a cru bon initier un projet de loi renforçant les prérogatives de la police et des services de renseignement, sous le contrôle direct de Matignon, donc des services du Premier Ministre.

Cependant, si le projet de loi a été analysé déjà en long et en large par les juristes et les défenseurs des droits individuels, je me focalise particulièrement sur les très faibles contre-pouvoirs proposés par le gouvernement dans ce projet de loi. Il suffit de lire celui-ci pour s’en rendre compte : http://www.assemblee-nationale.fr/14/dossiers/renseignement.asp

En effet, on y trouve seulement la possibilité pour le citoyen d’utiliser un recours au Conseil d’Etat s’il estime qu’il y a eu une irrégularité dans l’usage des données et des pratiques générales du renseignement. Mais en résumé, Matignon dispose de pleins pouvoirs sur le sujet, sans que réellement d’autres institutions puissent contrôler et contrebalancer ces mêmes pleins pouvoirs de l’exécutif. De même, la création par le même pouvoir exécutif de commissions aux avis consultatifs sans être contraignants sont des éléments symboliques de « cache-misère » en matière de démocratie. Lire la suite

%d blogueurs aiment cette page :