Issy-les-Moulineaux : la boulangerie de la Mairie fermée… le dimanche !

centre-ville-issy-2016C’est un problème observé récemment et qui m’a été également relayé de la part de plusieurs Isséens : la boulangerie de la Mairie (ex-Charpentier), située idéalement en face du métro Mairie d’Issy et en plein Centre-Ville, est désormais fermée… le dimanche !

Cette fermeture est inhabituelle, dans la mesure où l’ancien propriétaire Charpentier a, pendant des années, ouvert son commerce le dimanche, sans désemplir en matière de clientèle.

De même, le propriétaire suivant continuait d’ouvrir le dimanche avec autant de clients. Mais depuis quelques semaines, la boulangerie est fermée sans aucune explication. Étant membre de la commission « Commerces », de par mon mandat de conseiller de quartier du Centre-Ville, j’ai été informé d’un problème interne à la boulangerie lié au travail dominical.

Notre Centre-Ville est très peu animé le dimanche, hormis de temps en temps quelques foires de spécialités régionales, mais rares dans l’année. Le dimanche en Centre-Ville d’Issy-les-Moulineaux était pourtant l’occasion pour les Isséens d’aller acheter une baguette de pain ou des pâtisseries à la boulangerie de la Mairie, en plus d’un journal ou d’un poulet rôti sur notre place de la République.

Maintenant, il n’existe quasiment plus de boulangeries ouvertes le dimanche en Centre-Ville d’Issy-les-Moulineaux. Les Isséens peuvent encore aller au Monoprix, en face de l’Hôtel de Ville et non loin du métro, mais la boulangerie pour le pain frais est fermée également le dimanche matin. On peut alors monter un peu vers la rue Auguste Gervais pour acheter son pain à l’autre boulangerie. Mais c’est largement insuffisant en offre de commerces de bouche un dimanche matin, en plein coeur d’une grande commune aux portes de Paris !

Au sein de la commission « Commerces » entre les conseillers du quartier, l’équipe municipale et les référents des commerçants, nous travaillons ensemble pour trouver des solutions d’animation, notamment avec le déploiement progressif de « food-trucks », des commerces ambulants en camionnette qui proposent des nourritures à emporter diverses et variées, qui puissent aussi faire le moins de bruit et le moins d’odeurs possibles pour ne pas gêner des riverains très exigeants.

Néanmoins, la fermeture le dimanche d’un commerce sédentaire aussi fréquenté que la boulangerie de la Mairie implique aussi une responsabilisation des commerçants et de leurs salariés : travailler ou pas le dimanche est un débat actuel, mais la fermeture aussi brutale d’un commerce ouvert le dimanche depuis des décennies n’est pas un signe de progrès dans la vie et l’animation de notre quartier.

Publicités

Publié le 23 octobre 2016, dans Actualités, animations, Canton d'Issy-les-Moulineaux, commerces, Conseil de Quartier Centre-Ville/CCelton/Varennes, Economie, Issy-les-Moulineaux, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. C’est là qu’il faut s’interroger sur la fusion Issy BB
    A Boulogne demeurent une très grande quantité de bouloangeries et autres magasins ouverts le dimanche, à Boulogne demeurent 5 jours de marché très fréquentés notamment les vendredi, samedi et dimanche, et d’ailleurs au marché de Billancourt, nous croisons beaucoup d’Isséens en recherche de productions maraichères etc… Est-ce que Boulogne va voir ses commerces fermer les uns après les autres comme à Issy, ou est-ce que Boulogne deviendra le cœur des commerces et Issy une ville dortoir? Comment la contagion va-t-elle s’opérer?

  2. Bonjour,

    entièrement d’accord avec le billet de Mr Germiyan.

    Mais comment faire pour obtenir une responsabilisation des commerçants comme évoquée, si la municipalité ne fixe pas comme priorité le maintien et le développement du commerce de proximité à Issy les Moulineaux ,ville audacieuse et dynamique, répétée à l’envie ?
    Est ce que qu’ il appartient à une poignée de commerçants qui bénéficie de bons emplacements de faire à leur convenance au détriment des besoins de la population isséenne ?
    pourquoi y a t il aussi peu de commerces dans cette ville …qui a pourtant augmenté sa population de 25% en plusieurs années ?
    Il me semble qu’à coté de nous , le Maire de Montrouge monsieur Metton, a été très attentif à ce sujet du commerce valorisant du même coup sa commune,
    Bref pas content du tout

  3. sur la dette de Boulogne, mettons les pendules à l’heure :
    Les chiffres arrêtés au compte administratif 2015, ratifiés par le conseil municipal du 16 juin 2016, établissent que
    La dette de la ville était de 165M€
    et la « ligne de trésorerie » de la SPL de 142M€.
    La dette de Boulogne vis à vis de GPSO peut être estimée autour de 30 millions
    La capacité de désendettement simplement pour la dette de la ville, sans compter celle de la SPL, est de 8,5 ans, et non 3,3 comme raconté par l’élue d’Issy.
    La SAEM n’est plus une SAEM, mais une SPL : il n’y a plus d’actionnaires privés, l’essentiel de son financement repose donc directement sur la caution de la ville de Boulogne.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :