Fusion Issy-les-Moulineaux/Boulogne-Billancourt : 500 000€ de frais de communication de prévu !

C’est la nouvelle incongrue relevée dans Le Parisien en cette fin de mois d’août caniculaire, et tandis que tout le monde n’est pas encore rentré de vacances : les équipes municipales des villes d’Issy-les-Moulineaux et de Boulogne-Billancourt prévoient de budgéter 500 000€ de frais de communication dont 200 000€ pour Issy-les-Moulineaux (!) pour faire adhérer les habitants au projet de fusion des deux villes.

Rappel : après avoir été votée de manière cavalière en conseil municipal un samedi matin, le 9 juillet, et sans aucune consultation préalable (seulement un encart minuscule dans le Point d’Appui de juillet dernier pour annoncer le vote en conseil municipal), la fusion forcée entre les deux villes va se faire ainsi sur les deniers publics, c’est-à-dire l’argent des Isséens, le vôtre comme le mien.

On nous parle d’une consultation, mais ce ne sera pas pour vous demander si l’on est d’accord ou pas sur cette fusion, juste de choisir le nom de la nouvelle commune… C’est incohérent d’utiliser l’argent public à cette fin. Quand on pense que les conseils de quartier auraient pu contribuer – dont je fais partie et qui agissent bénévolement – à consulter les Isséens et demander leur avis, nous aurions pu faire des économies au lieu de solliciter des boîtes de communication.

Ou alors, quitte à budgéter de manière cohérente et en respectant les principes de la démocratie locale, pourquoi ne pas avoir organisé un grand débat public, par exemple, deux ans avant la prise de décision finale en consultant l’ensemble des habitants des deux communes avec l’organisation de débats publics dans les deux communes sous le contrôle d’une équipe d’experts indépendants qui auraient rendu un rapport et donner un avis pour les décideurs des deux communes ?

Qu’y a-t-il donc de mal ou de honteux à consulter les habitants sur ce projet avant de le voter ? Affirmer que seule la loi permet cette fusion sans les consulter est malheureusement très méprisant, encore plus si l’on affirme que cette fusion est supposée « faire des économies » face aux ponctions ou aux désistements de l’Etat. Et on annonce  un budget de 500 000€ juste pour informer les Isséens sur un projet déjà voté. Tout cela est incohérent et excessif.

A-t-on aussi informé aux Isséens que la dette de Boulogne-Billancourt est plus importante par habitant qu’à Issy-les-Moulineaux ? Qui va contribuer à renflouer cela ?

C’est bel et bien une question de méthode et de respect envers l’avis des administrés. Les Isséens doivent donc réagir, au lieu de partir et de rentrer de vacances en ignorant tout ce qui se passe.

Il serait enfin temps de réintroduire la construction de projets collectifs au nom du vivre-ensemble. Et le vivre-ensemble, c’est bien celui des citoyens, non pas celui des seuls élus locaux.

Il faut vraiment que cela change.

Publicités

Publié le 25 août 2016, dans Actualités, Canton d'Issy-les-Moulineaux, Conseil économique, social, environnemental local (CESEL), Conseil de Quartier Centre-Ville/CCelton/Varennes, GPSO, Hauts-de-Seine, Ile-de-France, Issy, Issy-les-Moulineaux, Urbanisme, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :