Fusion actée Issy-les-Moulineaux/Boulogne-Billancourt : défendons les intérêts des Isséens !

Entre le retour du soleil et à la veille d’une finale de coupe d’Europe, la fusion entre Issy-les-Moulineaux et Boulogne-Billancourt a été actée ce matin en conseil municipal à Issy comme à Boulogne.

À Issy, la majorité (LR, UDI, MoDem) a voté contre tout projet de référendum, mais aussi contre la consultation des Isséens par le biais des conseils de quartier dont je suis un des élus. Cette dernière option avait ma nette préférence, évidemment, et je regrette vivement ce refus.

J’ai pour principe que les habitants soient consultés, dans le cadre de la démocratie locale. Ce principe est inaliénable, au-delà des querelles et polémiques partisanes droite contre gauche. Il est ainsi regrettable de ne pas avoir plus associé les conseillers de quartier en amont de ce projet et de ne pas avoir saisi l’occasion de consulter les habitants par ce biais. Seul élément concédé aux conseils de quartier et au conseil économique, social, et environnemental local, des « groupes de travail » seront créés pour permettre un bon processus de fusion entre les deux communes.

Il est aussi regrettable de constater que le législateur en 2010 puis en 2015 -c’est-à-dire le gouvernement (de droite et de gauche) et les députés de l’Assemblée nationale- est permis aux communes de fusionner sans passer obligatoirement par le référendum ou la consultation des administrés. Ces lois, pourtant élaborées pour des communes de moindre mesure en terme de nombre d’habitants, sont inadaptées pour des communes aussi peuplées que Boulogne-Billancourt et Issy-les-Moulineaux. Nous ne sommes pas des petites communes de moins 3500 habitants ou de moins de 10000 habitants.

Notre Ville est très bien gérée, mais nous ne savons pas à quelle sauce nous serons mangés par Boulogne-Billancourt qui accueillera en 2020 le siège du nouveau conseil municipal : en effet, le maire actuel de Boulogne s’est déjà déclaré maire de la nouvelle commune d’ici les élections municipales de 2020, André Santini prenant la présidence de l’agglomération Grand Paris Seine-Ouest (GPSO). Pour les Isséens, leur administration serait également centralisée à… Boulogne ! Cela voudrait dire que, dans le cadre de la « rationalisation » des effectifs avancé par le Maire André Santini, nous Isséens serions dans les années à venir amenés à faire nos démarches administratives à Boulogne et non plus à Issy-les-Moulineaux, sans compter que le flou demeure autour de la future pression fiscale qui pèsera sur les habitants du « quartier » (et non plus commune) d’Issy-les-Moulineaux.

Tout cela est au conditionnel. D’ici cette échéance, je m’investirai dans les conseils de quartier non plus seulement pour les missions qui nous incombent, mais pour défendre les intérêts des Isséens.

J’aime ma Ville, son histoire, son identité, et les Isséens ne doivent pas être oubliés, ni ignorés.

Publicités

Publié le 9 juillet 2016, dans Actualités, Canton d'Issy-les-Moulineaux, Conseil économique, social, environnemental local (CESEL), Conseil de Quartier Centre-Ville/CCelton/Varennes, Economie, Hauts-de-Seine, Issy-les-Moulineaux, Transports, Urbanisme, et tagué , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :