Fusion Issy/Boulogne-Billancourt : un projet à risques ?

carte-projet-Boulogne-IssyC’est le projet mis en avant ces derniers jours par les Maires d’Issy et de Boulogne-Billancourt : fusionner nos deux communes pour avoir un poids face à la Maire de Paris et au gouvernement, tous deux socialistes.

Ce projet serait présenté devant le conseil municipal d’Issy-les-Moulineaux, probablement lors de la séance du jeudi 7 avril.

Si on ne peut contester la volonté des édiles de trouver des solutions face à la baisse des dotations de l’Etat, mais aussi les traficotages territoriaux du gouvernement à l’origine de cette nouvelle « usine à gaz » qu’on appelle « Métropole Grand Paris », il n’en demeure pas moins que le projet de fusion comprend deux problématiques :

-La première, et qui concerne directement les Isséens, est que dans le cadre d’une collectivité commune, les habitants d’Issy verront les prélèvements locaux augmenter en vue de compenser la dette colossale des Boulonnais. À collectivité commune, fiscalité commune ! Ne nous leurrons pas, c’est ce qui risque de nous attendre. Et aux dernières nouvelles, Issy serait déjà un peu trop « la vache à lait » en contribution du budget de l’agglomération de GPSO.

-La seconde est qu’un projet de nouvelle collectivité devrait imposer un consentement des habitants des deux communes par référendum dans la mesure où ce projet n’a jamais été évoqué dans les programmes des campagnes électorales des dernières municipales. De même, si projet de fusion se fait, il faudrait repasser par de nouvelles élections pour déterminer la nouvelle gouvernance locale qui sera le reflet de la nouvelle configuration communale. Cela aussi coûte de l’argent sans compter les tambouilles politiques que cela entraînera pour maintenir un tel ou une telle dans la nouvelle équipe municipale des deux communes fusionnées.

À titre personnel et en tant que simple citoyen de ma commune, je ne vois pas d’avantages réels et à long terme à faire fusionner notre ville avec celle de Boulogne-Billancourt. Si le rapport de force (très relatif, voire faussement antagoniste) entre villes de droite et capitale et gouvernement de gauche est le seul motif de cette fusion, elle ne peut être jugée recevable.

Publicités

Publié le 5 avril 2016, dans Actualités, Canton d'Issy-les-Moulineaux, Finances, Hauts-de-Seine, Ile-de-France, Issy-les-Moulineaux, et tagué , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Bonjour Mr Germiyan , et merci pour cette analyse .
    Effectivement je ne connaissais pas la situation financière délicate de Boulogne et les conséquences que cela entrainerait sur la fiscalité Isséenne …
    Puisque nous parlons de fusion et à une échelle autre, que pensez de la décision de Patrick Devdjean et de son homologue des Yvelines d’avoir fait fusionné récemment les Hauts-de Seine et le département du 78 au motif encore de contrer la MGP ? je trouve qu’ il y a un phénomène tout azimut de fusion face à un épouvantail .
    Surtout je ne comprends pas en quoi ( et peut etre pourrez vous me l expliquer) la MGP peut etre defavorable ou favorable à Mme Hidalgo puisqu’ il me semble que suite aux dernières élections municipales en Ile de France la gouvernance de cette structure ne devrait pas tomber du coté gouvenemental actuel ?

    Bien cordialement,

  2. Bonjour,
    Moi qui suis Boulonnais, je me réjouis de trouver des volontaires pour assumer avec nous les 250 millions d’€ de dettes que le maire de Boulogne a accumulés depuis 2008 sur l’Ile Seguin, en la laissant prospérer dans le budget annexe d’une SEM assez opaque.
    Merci aux Isséens!!! En revanche, quand on aura débattu des avantages et des inconvénients de cette amusante initiative, je veux voter pour le nouveau maire de la géniale nouvelle ville d’Issy les Boules. Et donc il faut attendre 2020 ou nous faire des municipales dédiées. Enfin, nos maires se mariant, les maires des autres communes de GPSO, Chaville, Ville d’Avray, Sèvres et Meudon ont aussi des projets matrimoniaux… Une famille recomposée.
    La continuité territoriale étant obligatoire, Vanves demeurera isolée, à moins que Issy les Boules ne l’adopte, ou qu’elle décide de mettre vraiment le bordel dans le nouveau dessin de la métropole et de ses territoires en épousant soit Clamart soit Malakoff.
    Bref, je pense que cette histoire est vraiment trop importante pour laisser nos élus décider. Citoyens, arrêtez les, ils sont devenus fous!!!

  3. Bonjour Mr Germiyan ,

    L ‘autre point négatif que je vois dans cette fusion se trouve dans la question du retard de Boulogne en matière de logement social qui serait de 14% selon l’inventaire SRU 2014…
    C’ est à dire, comme vous le savez, bien loin du seuil requis des 25% qui doit être atteint en 2025 sous peine de payer des pénalités.
    En cas du fusion comment cela se passerait il d’après vous pour rattraper ce retard ?
    en plus du déséquilibre budgétaire de Boulogne nous serions assez fort financièrement pour absorber les pénalités infligées par la loi SRU de 2013 ?! ou bien faudrait il construire encore plus de logement social à Issy pour compenser ce retard , dans une ville ou déjà nous sommes ,je trouve, à flux tendu dans la construction immobilière tout court, et alors que coté Isséen le taux n’atteind pas encore encore le futur seuil obligatoire ( à peu près 23% il m semble) ?!!

    Cordialement,

  4. Bonnes analyses et réflexions, je les partage ! Cdlt

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :