Réforme du collège : mieux vaut enseigner l’histoire de la langue française !

Ces derniers jours, c’est au nom d’un « élitisme » dépassé, coûteux, inutile, ou encore mal ressenti (par qui ?) que le gouvernement veut, dans une nouvelle réforme du collège, à la fois supprimer des classes bilingues (notamment pour l’enseignement de l’allemand) et de rendre facultatifs les enseignements de base en latin et en grec.

De même, il a été recommandé pour la rentrée prochaine que les enseignants au collège privilégient l’enseignement de périodes historiques et de zones culturelles différentes par rapport à celles qui ont fait l’histoire de la France et de l’Europe. Incroyable déni des fondements historiques nécessaires à la formation de l’esprit de jeunes Français et Européens !

Mais l’élitisme avancé par le gouvernement dans sa réforme du collège n’est pas celui-là. Non, l’élitisme c’est le mépris affiché par ceux qui prétendent avoir le pouvoir, l’argent, le savoir, ou des fonctions importantes qui les autoriseraient à manifester ce type de comportement.

Or, l’élitisme au sens de ce mépris, c’est ce que vient de faire le gouvernement en imposant un arrêté sur ces éléments constituant la réforme du collège (voir le texte sur Legifrance), cela au mépris de l’opposition de plus de 80% des syndicats de l’enseignement de gauche comme de droite.

La ministre de l’Education nationale vient elle-même d’affirmer que l’arrêté signé au Journal Officiel va permettre… de discuter et de rassurer ceux qui s’inquiètent de cette réforme ! Cela veut dire qu’on va faire un « service après-vente » de la réforme imposée sans avoir retenu en amont la moindre doléance des enseignants du collège. Il ne faudra pas s’étonner que le sempiternel « dialogue social » avancé par nos gouvernants ne soit encore ici qu’une belle parole et que la France reste toujours la championne des luttes sociales et des grèves à répétition.

Face à cette réforme du collège qui nivelle encore par le bas les citoyens, ici les générations futures, je me suis demandé pourquoi l’enseignement de l’histoire de la langue française n’a jamais été proposé. En effet, si celui-ci existe en première année de faculté pour l’avoir suivi, il me semble plus adapté pour confronter les racines latines, puis grecques avec notre langue française. Un tel cour permettrait aussi de soulever d’autres racines comme les langues germaniques et de légitimer les classes bilingues, de présenter l’évolution permanente de notre langue, et de susciter l’intérêt des collégiens pour cette langue qu’ils doivent maîtriser parfaitement dans le cadre de leur vie de citoyen.

Peut-être que cette proposition a été déjà testée, pratiquée ; peut-être sera-t-elle jugée aussi « élitiste » pour diverses raisons ou interprétations. Mais si l’on veut rendre attractif un enseignement sur des fondements historiques comme le latin ou encore l’Eglise au Haut Moyen-Âge, il doit être lié à à notre présent, car le passé l’éclaire comme doit le savoir tout bon historien.

En conclusion, le gouvernement fait fausse route sur cette réforme du collège. Les enseignements de base comme le latin, des empires carolingien et byzantin par exemple, ou encore des Lumières doivent être privilégiés et non relégués dans les enseignements secondaires. Et il faut utiliser tous les aspects de l’histoire pour rendre plus attractifs les enseignements visant à former la culture et l’esprit critique de nos générations futures.

Voilà ma vision de ce débat.

Publicités

Publié le 21 mai 2015, dans Actualités, Enseignement, France, et tagué , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :