Loi pénalisant la négation du génocide arménien: rejet, regrets, et colère

Sans surprise, j’ai appris le rejet aujourd’hui par le Conseil Constitutionnel de la proposition de loi relative à la pénalisation du négationnisme de tous les génocides, en particulier celui des Arméniens commis entre 1915 et 1922.

J’avais maintes fois prévenu sur ce blog et auprès des médias qui m’ont interrogé à ce sujet du risque de malfaçon de légiférer par le biais de parlementaires à quelques mois d’élections législatives, des parlementaires bien plus soucieux de leur réélection que du soin à mettre en place des gardes-fous juridiques solides.

Tant de médiocrité de la part des parlementaires, en particulier des députés, démontre que notre classe politique n’est pas à la hauteur de l’enjeu historique et international que constituerait cette reconnaissance primordiale.

Les Français d’origine arménienne – et pas « les Arméniens de France » comme je l’entends trop souvent et abusivement- peuvent être en colère. Mais la démagogie l’a emportée au détriment de l’objectif premier : la reconnaissance du Génocide arménien par la Turquie.

Le chemin est encore long.

Publicités

Publié le 28 février 2012, dans Actualités, France, et tagué , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :