Tarification unique et dézonage du Pass Navigo : un accord réalisable ?

J’ai exprimé sur ce blog à plusieurs reprises (notamment ici et ici) mon vif désaccord sur l’idée d’une tarification unique du Pass Navigo pour toutes les zones franciliennes. Cette idée mise en avant par Cécile Duflot, conseillère régionale, et Jean-Vincent Placé, nouveau sénateur, tous deux Verts, voyait au départ un tarif unique du Pass dans une tranche de 75 à 85 euros.

Dans le face-à-face entre Europe-Ecologie et le PS au Conseil Régional d’Ile-de-France, qui ne voulait pas de ce Pass, un accord aurait finalement été conclu  : la mise en place prochainement d’un Pass Navigo unique approchant le tarif de 62 euros, actuellement appliqué pour la zone 1-2, avec un dézonage le week-end et jours fériés (Lire à ce sujet l’article de Metro France).

Personnellement, cet accord semble convenable et de bon sens sur le papier. Il va même dans le sens des propositions des Radicaux de Gauche (PRG) de la Région IDF, qui ont adopté selon moi l’approche la plus centriste, et qui aurait été celle d’un groupe d’élus régionaux du Mouvement Démocrate (bien qu’hélas il n’y ait plus de groupe MoDem au Conseil régional pour s’exprimer sur cette affaire).

Pourtant, rien n’est fait. Cet accord dépend encore des élections à venir de 2012, présidentielle et législatives, qui risquent de bouleverser la donne politique dans la région, et de remettre en question l’accord à peine conclu. De même, il est à noter que le Syndicat des transports d’Ile-de-France (STIF) réserve une nouvelle hausse de ses tarifs à compter du 1er janvier 2012 au prétexte d’une hausse de la TVA ! Quand on sait que les foyers franciliens se voient déjà prélever une taxe pour financer « les études » du super métro du Grand Paris, cela devient insupportable et intenable pour les Franciliens qui sont tous frappés par la crise.

Les élus régionaux d’Ile-de-France ont-ils pensé dans leur accord comment maîtriser l’inflation des prix des transports en commun ? Apparemment non et c’est bien là le problème, Pass Navigo unique ou pas.

Publicités

Publié le 6 décembre 2011, dans Actualités, Economie, Ile-de-France, Transports, et tagué , , , , , , , , , , , . Bookmarquez ce permalien. 4 Commentaires.

  1. Juste pour vous informer que la zone unique au tarif de la zone 1-2, financée non pas par les usagers comme le souhaitait EELV mais par les employeurs est une proposition du front de gauche developpée pendant les dernieres élections regionales et constamment depuis comme chacun peut le verifier sur ce site :
    http://www.frontdegauche-pcfguac-idf.org/
    De plus , il est vrai que l’augmentation de la TVA decidée par le gouvernement et non pas par les elus du conseil regional,impacte les prix des transports et que c’est en dernier ressort toujours l’usager ou le client qui paie ((meme si on peut le regretter)

  2. @ soufflet : d’une part, le financement compensatoire par les entreprises se comprendrait si nous étions dans une période « Trente Glorieuses » ; or ce n’est pas le cas.
    D’autre part, faire contribuer d’une façon ou d’une autre les usagers se comprendrait aussi si nous étions dans une période où le pouvoir d’achat ne serait pas impacté.
    Enfin, comme appliquer un Pass navigo quand l’inflation sur les prix des transports en commun est permanente chaque année ? Rien n’a été pensé à ce niveau, faute de volonté politique. Cette hausse tarifaire devait déjà se faire en juillet, elle sera effective en janvier. En conséquence, gauche ou droite pourront se renvoyer la balle, personne n’a songé à freiner les demandes du STIF.
    Dans tous les cas, cette proposition est infaisable en l’état. Qu’elle ait été proposée par les verts ou l’extrême-gauche, ou revue par les radicaux de gauche, elle demeure une proposition de « luxe », applicable en temps de « vaches grasses » pour tout le monde, ce qui -vous conviendrez- n’est absolument pas le cas à l’heure actuelle.
    Cordialement.

  3. Vous n’avez rien compris à la proposition de financement par les entreprises qui dans les faits ne serait pas si importante que vous voulez le faire croire etant donné que cela supprimerait une bonne partie du remboursement mensuel patronal sur les zones au dela de la zone 2 ! regardez bien de plus pres avant d’enoncer vos certitudes ! admettez que d’autres que votre parti peuvent avoir des bonnes propositions ! ne confondez pas gauche et extreme gauche !
    Oh la la , heureusement que vous etes là pour songer a freiner les demandes du Stif !!!
    Resdescendez sur terre ! Arretez de croire que vous etes le seul a penser ! Sortez de votre univers virtuel et confrontez vous a la vie reelle !
    Allez donc discuter avec les habitants de zone 5 !

  4. @ soufflet : je suis toujours courtois avec tout le monde, j’attends de même des autres, même si ce n’est jamais vraiment le cas.
    Concernant la contribution des entreprises, je ne conteste pas le détail de la prise en charge de moitié sur un abonnement à 62 euros. Donc tempérez vos propos, s’il vous plaît.
    Néanmoins, est-ce faisable alors que l’inflation des prix des transports en commun va continuer à augmenter ? Le Pass Navigo à 62 euros l’année prochaine, est-ce encore envisageable ? Je ne le crois pas. Dans ce cas précis qui n’a pas été pris en compte par les élus régionaux -à moins qu’ils décident de faire « geler » le prix de l’abonnement toutes zones confondues- tout le monde continuera à payer de sa poche, usagers et entreprises compris. Je doute également que la volonté politique n’est pas été au rendez-vous sur ce point précis. Or,depuis quand d’ailleurs le STIF déciderait seul sans que les élus locaux ne disent quoi que ce soit ?
    Vous pouvez donc me railler avec vos propres certitudes et vos clichées sur les uns et les autres, vous n’avez pas non plus de réponse, et donc encore moins une « vérité » tout faite. Soyons humble dans tous les cas.
    Je conclus simplement sur le fait que le Pass Navigo demeure un « gadget » qui n’aurait jamais devenir la priorité des élus de la région. Même les partis ayant conclu cet accord reconnaissent que ce Pass Navigo unique va coûter cher. Mais il a fallu répondre au caprice des écologistes.
    La priorité pour les usagers toutes zones confondues (et merci de m’épargner vos leçons pour les usagers de la zone 5) -qui est aussi souvent celle avancée par les élux locaux centristes, socialistes ou de la majorité présidentielle- est d’améliorer les infrastructures existences (méro, rer, etc.). En effet, au prix où on les paie actuellement (ce que je vis au quotidien avce des milliers de voyageurs), on est en droit d’attendre que nos transports en commun soient plus réguliers, plus propres, et en capacité de prendre plus de voyageurs. On est aussi en droit d’attendre une prolongation des lignes de métro existantes et des interconnexions supplémentaires avant de créer un super métro du Grand Paris Express. C’est aussi comme cela qu’on incitera les usagers de la zone 5 à abandonner leur voiture pour emprunter les transports en commun.
    Il faut donc hiérarchiser les priorités, en demeurant à l’écoute des usagers, et ne pas sortir des inventions issues de visions planificatrices, ce qui a été le cas au départ du projet de tarification unqiue du Pass Navigo.
    Enfin -je le répète-, le Pass Navigo unique ne pourra pas se faire dans le contexte économique et politique actuel, en plus de l’inflation permanente des prix des transports en commun.
    Cordialement.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :