Un secrétariat d’Etat pour les Français de l’Etranger : le pouvoir gaspille allègrement notre argent

L’endettement de notre pays et le gaspillage d’argent public sont insupportables pour nous citoyens. Nous devons être vigilants en permanence face à la gabegie des deniers de la République.

Or, en cette période de vaches maigres où le pouvoir fait des économies de bouts de chandelle, vend les « bijoux » de famille, et supprime des postes là où il ne faut pas comme à l’Education nationale, le remaniement ministériel du mercredi 29 juin a vu la création d’un nouveau « secrétariat d’Etat aux Français de l’Etranger » pour l’ex-judoka, aujourd’hui député UMP des Yvelines et conseiller régional d’Ile-de-France, David Douillet.

Pour mémoire, un secrétariat d’Etat, c’est des locaux, du personnel, des collaborateurs, des frais de transports et de bouche, toute une maintenance et une logistique, pris en charge par qui ? Pas par David Douillet, mais par l’Etat avec notre argent !

Le pire est que ce secrétariat d’Etat a pour vocation de séduire les expatriés français -ils seraient 2 millions- qui éliront en 2012 leurs premiers « députés » de l’étranger. Sinon, qui s’occupait des expatriés en temps normal ? Le Quai d’Orsay qui paradoxalement a vu son budget de fonctionnement rogné d’année en année.

Ces « députés de l’étranger » -que David Douillet sera chargé de faire élire- seront des UMP bien évidemment, ce qui rappelle que le pouvoir emploie les leviers de l’Etat -et notre argent en conséquence- pour favoriser le parti majoritaire.

L' »Etat UMP » n’a jamais aussi bien porté son nom, hélas.

Publicités

Publié le 30 juin 2011, dans France, et tagué , , , , . Bookmarquez ce permalien. 3 Commentaires.

  1. Le problème serait plus David Douillet que le secrétariat d’Etat en lui-même.
    On peut imaginer que la création d’un tel sous ministère (au-delà bien évidemment du maroquin politique) pourrait être ou aurait pu être un signal encourageant les citoyens à voyager, à travailler une partie de leur vie dans un autre pays, à étudier, etc. Peut-être qu’une manière de tordre le coup au cliché du « plombier polonais », c’est de voyager soi-même et de sortir un peu de ses frontières nationales. Dans 50 ans, peut-être qu’un secrétariat d’Etat de cet acabit sera plus qu’utile dans un monde d’ouverture des frontières… Maintenant, que vient foutre David Douillet là-dedans… c’est un autre problème.

  2. Les français de l’étranger ont également été « cobayes » et les seront encore pour les législatives 2012 en matière de vote par Internet (un comble d’opacité et d’insécurité pour la démocratie soit dit en passant). Les élections passées pour les représentants des français de l’étranger n’ont pas été une réussite loin de là, en particulier en terme de participation électronique. Les dépense ont été très importantes (comme d’ailleurs à Issy pour les machines à voter). Ne pas oublier aussi les écoles devenus gratuites alors que les expatriés sont en règle général plutôt peu à plaindre. En fait on a fait supporter au budget national des frais qui étaient auparavant pris en charge par les grandes entreprises. Mais rien n’est trop beau pour gagner des député supplémentaires.

  1. Pingback: Les Démocrates | Blog | Un secrétariat d’Etat pour les Français de l’Etranger : le pouvoir gaspille allègrement notre argent

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :