Sylvie Goulard : « Les valeurs d’universalité et d’ouverture incarnent l’identité européenne. »

Sylvie Goulard - Photo : Parlement européen

Sylvie Goulard, députée européenne du Mouvement Démocrate, ancienne présidente du Mouvement européen France, donne sa vision personnelle de l’Europe. Une vision appréciable d’une Européenne comme vous et moi, qui sait aussi rappeler que nos gouvernants actuels, Nicolas Sarkozy en premier, sont les premiers responsables de l’état de l’Union européenne.

————————–

Sylvie Goulard, députée européenne (Modem) dans la circonscription Ouest depuis 2009 et ancienne présidente du Mouvement européen France, a accepté de répondre aux questions du projet myEuropeanDream.eu.

Pour commencer, pouvez-vous nous raconter votre meilleure expérience européenne ?

Il s’agit d’un toboggan merveilleux du Parco Sempione, à Milan que j’ai découvert quand j’étais une toute petite fille. Comprendre que, chez les autres, cela peut être mieux, c’est déjà faire un pas vers l’Europe. En s’amusant.

Pensez-vous qu’il existe une identité européenne ? Si oui, quels en sont les éléments constitutifs ?

Il est légitime de goûter l’appartenance à une famille, un terroir, un groupe humain. Pour chacun de nous, le plus merveilleux des trésors est fait de souvenirs d’enfance – saveurs, lumières, parfums – qui n’appartiennent qu’à nous et nous relient pourtant à d’autres. Le débat sur les racines de l’Europe n’est pas tabou. Il est important de savoir – au moins un peu – l’Histoire, de comprendre le sens des trésors artistiques et architecturaux de l’Europe, de mesurer ce que les sociétés européennes doivent incontestablement à la chrétienté notamment.

Les valeurs d’universalité et d’ouverture incarnent l’identité européenne. Toutefois, plutôt que de m’interroger seulement sur les racines, je préfère penser aussi à l’avenir. L’identité européenne reste à construire en rassemblant, en donnant aux enfants, par une éducation appropriée, un avenir professionnel et une instruction au dialogue. Il ne s’agit en aucun cas de faire des petits Européens artificiels formatés sur un même modèle mais de rendre des individus différents, heureux de leurs différences, mieux aptes à en goûter le charme.

A dire vrai, l’expérience de l’identité européenne se fait mieux de loin que de près. Quiconque a voyagé hors d’Europe a pu s’en rendre compte. Même en voyage dans des démocraties comme les Etats-Unis ou le Japon, nous percevons ce qui fait l’Europe, ce quelque chose d’indéfinissable et subtil que d’ici, nous ne voyons plus nous-mêmes. Prenons du recul, quand nous le pouvons. Invitons des non Européens à enrichir nos débats.

Parmi les œuvres culturelles représentatives de votre pays, laquelle faudrait-il que tous les Européens connaissent ?

Les romans de Stendhal, si français mais dont le pseudonyme vient d’Allemagne et dont les rêves étaient italiens.

Inversement, quelle œuvre culturelle issue du patrimoine des autres Etats membres de l’UE vous a-t-elle le plus marquée ?

Il m’est impossible de répondre à cette question. S’il en fallait une : Adam et Eve chassés du Paradis terrestre par Masaccio, dans la Capella Brancacci à Firenze.

L’Europe a-t-elle des frontières ? Si oui, lesquelles et sur quelle base les définissez-vous ?

Ces frontières ne sont déterminées ni par l’Histoire, ni par la géographie. C’est un choix politique que les Européens doivent faire sereinement.

Quels sont les principaux problèmes auxquels l’Union européenne est confrontée aujourd’hui et quelles solutions politiques proposez-vous pour les surmonter ?

Les Européens ne sont pas assez positifs et confiants en eux-mêmes. Quand les Américains disent « Yes, we can », nous créons une commission pour faire une étude d’impact.

Quelle personnalité actuelle incarne-t-elle le mieux l’Europe à vos yeux ?

Wolfgang Schaüble qui se bat avec un courage admirable contre une opinion publique allemande déboussolée par certains médias populistes.

Pensez-vous que l’UE fasse assez pour les jeunes et que pourrait-elle faire de plus ?

L’Union européenne est un projet qui a ouvert, à l’origine, des horizons nouveaux à sa jeunesse. Elle l’a prémunie de la guerre et lui a offert la prospérité. Les dernières décennies, de nombreux gouvernements nationaux ont sacrifié l’avenir : endettement excessif, retard dans les réformes structurelles, absence de politique familiale nocive aux équilibres démographiques, choix énergétiques de court terme. Un bilan terrible. Par le Pacte de Stabilité censé limiter les dettes, ou les efforts pour défendre le protocole de Kyoto, l’UE a été constamment du côté des jeunes, mais qui le sait?

Pour conclure, avez-vous un message à faire passer aux jeunes Européens ?

Ne vous laissez pas voler le rêve européen par ceux qui, de manière éphémère, nous gouvernent. Prenez vite le pouvoir ! Vous êtes souvent polyglottes, mieux formés que vos aînés.

Quel est votre rêve européen ?

Que nos rêves soient européens. En ce moment certains européens rêvent national. C’est un cauchemar.

Publicités

Publié le 11 avril 2011, dans Actualités, Europe, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. 1 Commentaire.

  1. Merci pour ce bel article et ces convictions !
    Et si on faisait de l’Europe une opportunité, au lieu de n’y voir que des « menaces ».
    Il faut (re)donner du sens et sans doute aussi du corps à la citoyenneté européenne.
    L’expérience de l’identité européenne peut aussi se faire à l’intérieur de l’Europe : j’ai personnellement eu la chance de participer à des projets européens dans le domaine des Télécoms il y a un vingtaine d’année. Il y avait des britanniques, des grecs, des portugais, …et des français, mais nous avions un projet commun et des approches complémentaires, des divergences parfois aussi bien sûr, mais le sentiment de construire pour l’avenir…
    Et ce sont effectivement les jeunes générations qui sont les mieux à même de reprendre cette construction, sans angélisme et sans fausse naïveté. Tout simplement parce que ce n’est que par la solidarité européenne que nous pourrons continuer à jouer un véritable rôle dans le concert mondial.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :