Programme du PS pour la présidentielle : faire du neuf avec du vieux

Et c’est (re)parti pour la présidentielle de 2012 ! Le Parti socialiste diffuse son programme qui étonnamment n’a pas fait l’objet d’un travail avec ses militants, mais d’allers-retours dans les bureaux feutrés des éminences grises du PS (salut la démocratie directe !).

Le porteur de ce programme, un certain M. Bachelay, est un « fabiusien »… Damned ! Voilà que Martine Aubry a confié l’élaboration de son programme à un (jeune ?) sbire de l’ancien premier ministre (salut la vision d’avenir !). Mais c’est le prix à payer après avoir été la candidate d’union des courants anti-Royal lors de l’élection du premier secrétaire du PS…

Pour éplucher ce programme d’énarques, je recommande son analyse par la rédaction de Mediapart (cliquez ici sur « Projet PS : le crash-test ! » ou téléchargez-le ici). Les journalistes d’Edwy Plenel ont bien confirmé que les emplois-jeunes que ressort ce programme ont un bilan très controversé ! Pour ma part, ce n’est pas de cet avenir que demandent les jeunes Français, ils ne veulent pas d’emplois précaires payés par l’Etat, donc avec l’argent public. Ce qu’ils veulent, c’est un avenir durable avec un emploi en CDI qui leur convienne, une rémunération qui puisse être revalorisée, et un vrai logement accessible. Ce qui est valable également pour d’autres tranches d’âges que les moins de 30 ans.

Et quand j’évoque les jeunes, ce sont les diplômés, pas ceux qui n’ont pas fait d’études, et pour lesquels on veut recréer des « emplois-jeunes ». Car pour ces derniers, les emplois non qualifiés existent. C’est leur problème s’ils n’en veulent pas, au prétexte que ces métiers seraient trop pénibles ou inintéressants.

Non, je pense à  la majorité de celles et ceux qui font l’effort de mener des études dans nos facultés pour trouver un avenir professionnel et un épanouissement personnel, dans un cadre de méritocratie renouvelée. Que penser de notre société dans laquelle les employeurs minaudent ou refusent carrément à ces jeunes des emplois voire même des stages au prétexte souvent de manquer d’expérience ? Alors même qu’ils débutent et veulent prouver qu’ils valent mieux que les clichés qu’on leur appliquent ! Et ce que je dis vaut aussi pour les salariés de plus de 45 ans qu’on pousse trop facilement vers la porte de sortie.

Ainsi, dans notre société de l’apparence et de l’argent-roi, de la quête de performance et du bonheur faux, un Français pourra en gros espérer travailler entre 30 et 45 ans, soit 15 ans… Le reste du temps, il sera au chômage ou en constante précarité, et devra joindre les deux bouts en permanence. Il est fini depuis longtemps le temps des 30 Glorieuses ! Aujourd’hui, les jeunes doivent compter sur le réseau, le piston, ou sur d’autres artifices pour dénicher au moins un stage ! Cette situation est insupportable pour des jeunes  diplômés, ouverts sur le monde et courageux,  dont les connaissances théoriques ne demandent qu’à être mises en pratique !

Pourtant, c’est avec de la volonté politique que le prochain président de la République pourra impulser de vraies politiques pour l’emploi des jeunes, mais également des seniors ou des +de 45 ans qu’on oublie trop souvent. Il devra pour cela investir massivement dans l’Education, l’Enseignement Supérieur et la Recherche, et cela imposera des sacrifices dans d’autres secteurs pour ne pas grever les finances de l’Etat déjà largement compromises.

Et malheureusement, le programme du PS semble être un vestige de 1997 du temps de la gauche plurielle, comprenant de nombreuses banalités (la politique étrangère, par exemple, y est traitée avec une légèreté très déraisonnable), mais certainement adaptables comme cadre de travail pour le futur candidat socialiste à la présidentielle… Car ce qui obsède le Parti socialiste comme l’UMP, c’est d’avoir le pouvoir en 2012 et rien d’autre ! Après, on verra ce qu’on fera pour les Français… La volonté politique attendra encore et toujours, et la France sacrifiera encore la richesse de sa jeunesse.

Quand notre pays sortira-t-il de cet éternel et stérile duel entre la gauche et la droite ? Quand optera-t-il pour un rassemblement républicain sur un programme novateur et non pour des programmes réchauffés et clivants ou pire, pour la facilité du charlatanisme des partis extrémistes ? Cela ne peut plus durer.

Publicités

Publié le 5 avril 2011, dans Actualités, Economie, Education, Social, et tagué , , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :