Cantonales à Issy-Est : analyse et perspectives du scrutin

Quelques jours après le premier tour  du scrutin du dimanche 20 mars des élections cantonales sur Issy-Est, force est de constater que les lignes n’ont pas bougé depuis 2004.

Malgré la forte abstention qui a vu les principaux candidats perdre des pourcentages de voix par rapport au scrutin d’il y a 7 ans (!), les partis politiques n’ont pas réellement perdu ou gagné des électeurs. Il y a ainsi eu un étrange maintien de l’électorat, ce qui laisse penser que les « clientèles habituelles » et les électeurs politisés ont été globalement les seuls à être allés voter.

Plusieurs constats et des perspectives pour le second tour du dimanche 27 mars :

  • Le conseiller général sortant de 70 ans, qui a caché son logo UMP et n’ayant ni bilan ni propositions à formuler pour l’avenir du département, bénéficie de la prime « Santini », en plus de pouvoir compter sur ses réseaux qui encadrent  la Ville. Il est donc bien parti pour être réélu. Mais que les Isséens ne s’étonnent donc pas s’ils ne connaissent toujours pas leur conseiller général, ni les compétences de leur Conseil Général !
  • Le candidat socialiste ne récolte pas les fruits tant espérés du score des régionales de mars 2010. C’est un demi-échec qui était pour ma part assez prévisible. Mais si les voix de la gauche se reporte bien, le candidat PS aura encore une petite chance… Reste à voir si les écologistes joueront le jeu.
  • La candidate d’Europe-Ecologie ne fait pas mieux en nombre de voix que son suppléant, naguère candidat « Verts » sur le même canton en 2004. C’est aussi une déception pour le camp des écologistes proche de la gauche. Soutiendront-ils vraiment le candidat du PS ? On connaît les inimitiés du PS local pour l’ex-PS Lucile Schmid passée chez les écologistes.
  • Un candidat FN absent, dont personne n’a vu le visage, ni  lu le programme et les propositions, mais qui réalise un score au-dessus de 10%. J’avais dénoncé dans Le Parisien des Hauts-de-Seine ce « foutage de gueule » envers les électeurs, qui reflète bien le mépris et la malhonnêteté intellectuelle avec lesquels joue la présidente du Front National. Son parti ne vaut pas mieux que ceux qu’elle dénonce sans cesse dans les médias.
  • Un fait nouveau : une candidature du Centre indépendant et rassembleur que j’ai défendue au cours de cette campagne et qui a été soutenue par des électeurs isséens.  C’est la seule nouveauté par rapport à 2004 où il n’y avait pas eu de candidat UDF. Ces même électeurs isséens seront-ils la clé de ce scrutin ? Eux seuls auront le pouvoir de le dire dimanche prochain.
Publicités

Publié le 24 mars 2011, dans Actualités, Canton d'Issy-les-Moulineaux, Hauts-de-Seine, Issy-les-Moulineaux, et tagué , , . Bookmarquez ce permalien. Poster un commentaire.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s

%d blogueurs aiment cette page :